Jeudi, 29 févr. 2024 - 20 of Adar I, 5784

Le ministre français des Finances n’a pas l’intention de rencontrer son homologue israélien à Paris

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon la presse, M. Smotrich s’efforce d’organiser une rencontre avec son homologue français Bruno Le Maire en marge de la conférence, mais le bureau de M. Le Maire a déclaré qu'”une rencontre entre le ministre et M. Smotrich n’était pas prévue”.

Le ministre français des finances Bruno Le Maire n’a pas l’intention de rencontrer son homologue israélien Betzalel Smotrich lors de la réunion annuelle des ministres des finances de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) qui se tiendra à Paris les 7 et 8 juin.

Selon la presse, M. Smotrich s’efforce d’organiser une rencontre avec son homologue français Bruno Le Maire en marge de la conférence, mais le bureau de M. Le Maire a déclaré qu'”une rencontre entre le ministre et M. Smotrich n’était pas prévue”.

Ces difficultés sont considérées comme la réponse diplomatique de la France, après les déclarations controversées de Betsalel Smotrich lors d’une visite à Paris il y a deux mois.

Lors de cette visite, qualifiée de privée, le ministre, qui est le chef du parti sioniste religieux d’extrême droite, a provoqué la colère du Quai d’Orsay, le ministère français des affaires étrangères, après avoir déclaré lors d’un discours que le peuple palestinien était une invention. “Le peuple palestinien n’existe pas et cette vérité doit être entendue à l’Elysée comme à la Maison Blanche”, avait-il déclaré à l’époque.

Le ministère français des affaires étrangères a qualifié ces propos de “scandaleux et irresponsables”.

Le 9 mai, les représentants de l’Union européenne ont annulé la cérémonie officielle de la “Journée de l’Europe” en Israël après que le ministre de la sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, a été choisi pour représenter le gouvernement israélien. M. Ben Gvir est le chef d’Otzma Yehudit (Puissance juive), un autre parti d’extrême droite membre de la coalition dirigée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

“Nous ne souhaitons pas donner une tribune à ceux dont les positions sont en contradiction avec les valeurs de l’Union”, a déclaré sur le carreau l’ambassade de l’UE en Israël.

Share.

About Author

Leave A Reply