Mardi, 20 févr. 2018 - 5 of Adar, 5778

L’UE et la Norvège veulent discuter des efforts pouvant soutenir une ‘solution négociée à deux Etats’

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

BRUXELLES — La Norvège et l’Union européenne ont annoncé qu’elles convoqueront à Bruxelles une session extraordinaire du groupe de donateurs internationaux pour la Palestine, le Comité de liaison ad hoc (AHLC), pour rassembler toutes les parties ”afin de discuter des mesures à prendre pour accélérer les efforts qui peuvent soutenir une solution négociée à deux États”.

La réunion se tiendra le 31 janvier au niveau ministériel. L’Union européenne sera l’hôte de la réunion qui sera présidée par la Norvège.

“En outre, il est nécessaire de permettre à l’Autorité palestinienne d’exercer un contrôle total sur Gaza, sur la base de l’accord du Caire du 12 octobre 2017”, a indiqué un communiqué de l’UE.

Le 22 janvier, le président de l’Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, rencontrera les ministres des Affaires étrangères de l’UE à Bruxelles. Le mois dernier, les ministres ont rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

Selon des informations de presse arabes,  Abbas cherchera à cette occasion la reconnaissance par l’UE d’un “Etat de Palestine” à l’intérieur des frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale, de même qu’une augmentation de l’aide financière européenne à l’AP dans le cas où, comme ils l’ont menacé, les Etats-Unis décidaient de réduire l’aide aux Palestiniens .

Le président de l’AP chercherait à mettre sur la touche le rôle du Président Trump dans le processus de paix au Proche-Orient au profit de l’Union européenne.

Lors d’une rencontre avec Abbas le mois dernier, le président français Emmanuel Macron avait exclu une reconnaissance unilatérale de la “Palestine” en tant qu’État.

 

Share.

About Author

Leave A Reply