Mardi, 25 févr. 2020 - 30 of Shevat, 5780

A Bruxelles, Mahmoud Abbas demande à l’UE de reconnaître un Etat palestinien

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

BRUXELLES — Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a appelé l’Union européenne à reconnaître un Etat palestinien. “Il n’y a pas de contradiction entre une telle reconnaissance et les négociations de paix”, a-t-il dit dans une déclaration à Bruxelles avant d’entamer un déjeuner informel avec les 28 ministres des Affaires étrangères de l’UE.

” Une telle reconnaissance encouragerait les Palestiniens à garder l’espoir de paix et à ouvrir la porte à la paix ”, a-t-il déclaré après avoir été accueilli par Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne.

Dans sa déclaration, Mogherini a réaffirmé que l’engagement de l’UE en faveur d’une solution à deux États était “le seul moyen réaliste de satisfaire les aspirations légitimes des deux parties”. “Ce n’est pas le moment de se désengager”, a-t-elle déclaré, soulignant que Palestiniens et  Israéliens “doivent montrer plus que jamais leur engagement pour un résultat négocié”.

Abbas a déclaré que malgré les obstacles sur le chemin “nous restons engagés contre la violence et le terrorisme”.

Il a ajouté que les Palestiniens se sont engagés à respecter les traités signés avec Israël, en référence aux accords d’Oslo. “Nous appelons Israël à jouer son rôle et à respecter les traités.”

Comment l’UE répondra-t-elle à l’appel d’Abbas pour la reconnaissance d’un Etat palestinien?

Selon un haut responsable de l’UE, une telle reconnaissance est entre les mains des États membres à titre individuel. L’Union Européenne envisage d’offrir à Abbas un “accord d’association” avec l’UE, une initiative  encouragée  par la France pour soutenir une solution à deux Etats, même si un tel accord ne peut être réalisé que dans le cadre d’un Etat palestinien. L’UE a déjà conclu un tel accord d’association avec Israël depuis 2000.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré lundi que la France souhaitait que l’Union européenne commence à travailler sur un accord de rapprochement avec les territoires palestiniens, suite à la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. .

“Concernant les relations entre l’Union européenne et la Palestine, nous voulons passer d’un accord intérimaire à un accord d’association et engager immédiatement un processus dans cette direction”, a-t-il déclaré.

Share.

About Author

Leave A Reply