Lundi, 14 oct. 2019 - 15 of Tishri, 5780

4 ans après l’attaque antisémite de l’Hyper Cacher: cérémonie en mémoire des victimes du terrorisme

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

PARIS—A l’occasion du quatrième anniversaire de l’attentat de l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes à Paris, le Crif a organisé mercredi soir un rassemblement et une cérémonie en mémoire des victimes d’un terroriste islamiste, Amedy Coulibaly.  Quelque 300 personnes y ont participé.  Les familles des victimes et les otages de l’attentat étaient présents à la cérémonie.

Cette cérémonie, simple et sans discours, a été rythmée par l’allumage de dix bougies en mémoire des quatre victimes de l’Hyper Cacher, Yoav Hattab, Yohan Cohen, Philippe Braham et François-Michel Saada, des victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo, des forces de l’ordre assassinées dans l’exercice de leur fonction, de Sarah Halimi, de Mireille Knoll et de toutes les victimes du terrorisme en France et dans le monde, y compris les victimes de l’attaque contre la synagogue de Pittsburgh aux Etats-Unis.

De nombreuses personnalités publiques et politiques ont répondu présentes à l’invitation dont le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, la Ministre de la Justice et Garde des Sceaux Nicole Belloubet, le porte-parole du Gouvernement Benjamin Griveaux, et la Secrétaire d’Etat en charge des personnes handicapées Sophie Cluzel, ainsi que la Maire de Paris, Anne Hidalgo.

Les ambassadeurs d’Israël en France Aliza Bin Noun et des Etats-Unis en France Jamie Mc Court ont également participé à la cérémonie de même que des représentants religieux et communautaires, parmi lesquels Haïm Korsia, Grand Rabbin de France, Ariel Goldmann, Président du Fonds Social Juif Unifié et Joël Mergui, Président du Consistoire.

Dans une interview à la radio communautaire RCJ, le présidenty du Crif, Francis Kalifat s’est montré pessimiste sur le climat antisémite en France, affirmant : ‘’Il va de mal en pis.’’

Selon lui, l’agression antisémite est désormais ‘’banalisée’’.

Il estime qu’au delà d’une réaction politique, ‘’il doit y avoir une réaction judiciaire.’’Il n’est pas normal qu’une agression sur une personne identifiée comme juive ne soit pas qualifiée immédiatement d’antisémite’’, a-t-il dit.

 

 

Share.

About Author

Leave A Reply