Mardi, 31 mars 2020 - 6 of Nisan, 5780

Des activistes anti-Israéliens perturbent une conférence éudiante d’un ancien vice Premier ministre israélien à Londres

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

LONDRES – L’Union des étudiants juifs de Grande-Bretagne (UJS) – qui compte quelque 8 500 membres au Royaume-Uni et en Irlande – a condamné l’action d’activistes anti-israéliens qui ont tenté de perturber une conférence  de l’ancien vice-Premier ministre israélien Dan Meridor au King’s College (KCL) de Londres lundi soir.

Meridor, qui a servi dans le cabinet de Benjamin Netanyahu de 2009 à 2013, a pris la parole sur le campus de King’s College au Strand, au centre de Londres, lors d’un événement co-organisé par le Pinsker Center, la KCL et City University Israel Societies.

Les participants à l’événement ont été intimidés et harcelés par des manifestants qui cherchaient à empêcher l’orateur de s’exprimer.

Des séquences vidéo ont montré des dizaines d’activistes criant des slogans anti-israéliens et qualifiant Meridor de ‘’criminel de guerre’’, qualifiant Israël d ‘’Etat terroriste’’.

Tamara Berens, présidente de la London Israel Society, a déclaré au Jewish Chronicle: ” Ils sont venus sur le campus ce soir dans un seul but, nous intimider et empêcher notre événement’’.

” Le comportement honteux de ce soir était celui des manifestants qui ne respectent pas le droit des Israéliens à la liberté d’expression. Il est honteux qu’en 2018, les étudiants universitaires juifs doivent avoir peur ou avoir honte de marcher librement sur le campus’’.

Meridor, qui est aujourd’hui président du Conseil israélien des relations étrangères, a parlé de son expérience dans le cabinet israélien ainsi de la tentative ratée de relancer le processus de paix orchestré à l’époque par John Kerry, alors secrétaire d’Etat américain.

 L’Union des étudiants juifs a déclaré que ‘’le débat et la discussion sont des aspects essentiels de la vie universitaire, tout comme le droit de manifester. Cependant, intimider ceux qui essaient d’entendre des points de vue différents avec des slogans de ‘’honte’’ n’est pas propice à un dialogue informé et respectueux, qui devrait être au centre de la vie universitaire’’.

Jonathan Arkush, le président de l’organe représentatif des Juifs de Grande-Bretagne,  a déclaré qu’il serait en contact avec le directeur du King’s College, pour “obtenir l’assurance qu’une telle situation ne se reproduirait plus’’.

  Dan Meridor ont été castrés et intimidés de manière totalement inacceptable.”

Dan Meridor, ancien vice-Premier ministre israélien.

Le président du Congrès juif mondial, Ronald S. Lauder, a également dénoncé la “manifestation méprisante” et a exhorté le King’s College à faire tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher qu’un tel incident ne se reproduise.

“Il est épouvantable et inquiétant que dans une institution académique aussi prestigieuse que le King’s College, qui se nourrit de la diversité politique, les manifestants étudiants s’abaissaient si bas qu’ils menacent leurs camarades’’, a déclaré M. Lauder.

Share.

About Author

Leave A Reply