Lundi, 30 nov. 2020 - 14 of Kislev, 5781

Agression antisémite à Sarcelles: ‘C’est toute la République qu’on agresse’, déclare le président Macron

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

PARIS—“À chaque fois qu’un citoyen est agressé en raison de son âge, de son apparence ou de sa confession, c’est toute la République qu’on agresse”, a écrit Emmanuel Macron sur Twitter à la suite de l’agression antisémite dont a été victime un enfant de huit ans portant la kippa à Sarcelles lundi soir.

L’enfant se rendait à un cours de soutien scolaire quand il a été agressé par deux jeunes  âgés d’une quinzaine d’années et d’origine africaine qui l’ont frappé.

Le parquet de Pontoise retient ‘’pour le moment’’ le mobile antisémite.

“Les auteurs n’ont rien verbalisé durant l’agression et n’ont dérobé aucun objet appartenant à la victime, dont la kippa était visible”, a indiqué le parquet.

“Ils l’ont fait chuter au sol et lui ont porté des coups”, a ajouté une source policière. Selon la victime, les agresseurs étaient âgés d’une quinzaine d’années.

Le président du Consistoire, Joël Mergui, s’était inquiété mi-janvier d’une “forte recrudescence d’actes antisémites” et avait appelé le ministre de l’Intérieur a “enrayer” cette “dangereuse spirale”.

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a condamné dans un communiqué “avec la plus grande fermeté cette lâche agression” qui est “contraire à nos valeurs les plus fondamentales”. L’enquête a été confiée à la Sûreté départementale.

”Si les enfants juifs, qui sont comme les autres enfants de la République, deviennent les chiffons rouges de cette République, c’est très grave”, a dit René Taïeb, président de l’Union des communautés juives du Val-d’Oise.

Il a ajouté que les autorités lui ont indiqué que Sentinelle serait renforcée localement et des renforts policiers dépêchés.

Share.

About Author

Leave A Reply