Vendredi, 30 oct. 2020 - 12 of Heshvan, 5781

Au cours de sa visite à Jérusalem, la chancelière Angela Merkel va recevoir la plus haute distinction civile d’Israël

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

JERUSALEM/BERLIN (EJP)—Le Président israélien Shimon Peres va conférer la Médaille présidentielle, la plus haute distinction civile en Israël, à la chancelière allemande Angela Merkel pour son engagement indéfectible envers la sécurité d’Israël et la lutte contre l’antisémitisme.

Mme Merkel est attendue en Israël lundi pour une visite de 24 heures. Elle sera accompagnée de l’ensemble de son cabinet pour des consultations gouvernementales entre les deux pays sur un certain nombre de sujets.

La médaille présidentielle sera remise à la chancelière Merkel lors d’une cérémonie spéciale mardi à la résidence présidentielle à Jérusalem.

Après la cérémonie, le Président Peres et la chancelière Angela Merkel tiendront une réunion de travail au cours de laquelle ils discuteront des négociations entre Israël et les Palestinien , le programme nucléaire iranien et les relations entre Israël et l’Allemagne.

‘’Angela Merkel est un leader exceptionnel avec une conviction morale profonde et des idéaux élevés, y compris dans ses relations chaleureuses avec l’État d’Israël et le peuple juif. La chancelière Merkel se bat pour lutter contre l’antisémitisme, notamment dans le cadre éducatif. Elle éduque les générations futures en Allemagne vers l’égalité, la tolérance et l’acceptation de l’autre. La chancelière Merkel a non seulement renforcé la diplomatie entre Israël et l’Allemagne, mais aussi les relations de sécurité’’, explique le bureau du président Peres.

‘’Cet engagement est illustré par de nombreux exemples, par exemple la lutte contre la délégitimation d’Israël dans le monde’’.

La Médaille présidentielle est décernée à des personnes privées et des organisations qui ont apporté une contribution unique et exceptionnelle à Tikkun Olam (améliorer le monde) , à la société israélienne et à l’image de l’Etat de l’image d’Israël dans le monde entier.

Les précédents lauréats du prix comprennent le président américain Barack Obama, l’ancien président américain Bill Clinton, Elie Wiesel, l’ancien secrétaire d’Etat américain Dr Henry Kissinger, le Directeur de l’Orchestre Philharmonique d’Israël Zubin Mehta , l’avocat Uri Slonim, Judy Feld Carr, la Fondation Rashi et le Rabbin Adin Steinsaltz .

Dans une interview parue dans le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, le président Peres compare la chancelière à son “mentor”, David Ben Gourion, estimant que les deux personnalités ont su préserver leur innocence en politique, dans un interview parue samedi dans la presse allemande.

M. Peres a jugé qu’elle était “digne de confiance et du plus grand sérieux, c’est précieux”.

“Mon mentor, David Ben Gourion (fondateur de l’Etat d’Israël, ndlr), était un génie, un homme aux qualités exceptionnelles. Ce qui m’a le plus impressionné chez lui, c’est qu’il avait conservé son innocence, qu’il n’était jamais cynique. La chancelière dispose des mêmes valeurs. Etre en politique et préserver son innocence, c’est un fantastique accomplissement”, a estimé M.Peres.

Dans cet entretien, le président israélien critique en outre les éventuelles sanctions et les menaces de boycott en raison des implantations.

“Celui qui aujourd’hui menace ou caresse l’idée de sanctions, ne fait qu’empirer les choses. Les sanctions sont une bêtise. L’Allemagne et l’Europe nous ont jusqu’ici toujours aidé, en nous soutenant. (…) Les sanctions sont inappropriées. En revanche, le soutien permet de créer la confiance…”, déclare le président israélien.

 

Share.

About Author

Leave A Reply