Mardi, 11 août 2020 - 21 of Av, 5780

Au moins 20 membres de la communauté juive de Grande-Bretagne sont décédées du coronavirus

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

5% des décès dans le pays sont des personnes juives. ”C’est énorme car la population juive ne représente que 0,3% de la population totale de 66 millions”, explique Jacob Jonah, journaliste du Jewish Chronicle à Londres.

Au moins 20 membres de la communauté juive de Grande-Bretagne sont décédés après avoir contracté le Covid-19, a déclaré la présidente du Board of Deputies of British Jewish (BOD), Marie van der Zyl, dans un message à ceux qui ont perdu des êtres chers et ceux qui soignent les malades.

“Ces chiffres montrent que notre communauté n’est pas à l’abri”, a-t-elle souligné sur le site web du BOD.

La présidente a déclaré: ” Il n’y a pas de valeur plus élevée dans le judaïsme que de préserver la vie, alors s’il vous plaît, faites tout ce que vous pouvez pour suivre les directives du gouvernement et rester à la maison sauf si vous ne pouvez absolument pas’’.

‘’Pour notre part, nous faisons tout notre possible pour maximiser la continuité de la vie juive à travers ce processus et nous assurer que nous pouvons célébrer Pessach.  Nous allons passer à travers cela, mais chacun doit jouer un rôle’’, a ajouté Marie van der Zyl.

Plus de 9.500 cas de coronavirus ont été confirmés au Royaume-Uni, mais l’on estime que le nombre réel de cas est beaucoup plus élevé.

Jusqu’à jeudi, 465 personnes sont mortes du virus sur une population totale de 66 millions d’habitants.

Alors qu’au départ le gouvernement britannique avait une approche de la crise différente de celle des autres pays européens, afin de ralentir la propagation du virus, le Premier ministre britannique Boris Johnson a exhorté la semaine dernière toute la population à rester chez elle, sauf exception pour les intervenant d’urgence, médecins, ou pour aller acheter de la nourriture ou faire de l’exercice. La police a été autorisée à infliger des amendes aux personnes qui ne respectent pas les nouvelles restrictions, qui dureraient pendant une période initiale de trois semaines.

La plupart des magasins, à l’exception de ceux qui vendent de la nourriture et des médicaments, sont maintenant fermé. Les écoles ont fermé leurs portes, à l’exception des élèves vulnérables ou des enfants des travailleurs clés. Les cafés, des bars, des centres de loisirs et d’autres lieux sociaux ont également été fermés.

De nouvelles mesures restrictives pourraient être prises dans les prochains jours afin de resserrer le verrouillage. “J’imagine que la situation va empirer tôt ou tard”, a déclaré Jacob Jonah, journaliste au Jewish Chronicle de Londres, à European Jewish Press.

” Ce n’est pas encore un confinement total. Les gens peuvent toujours sortir mais vous ne pouvez le faire que dans des circonstances très limitées’’.

En ce qui concerne la communauté juive, Jonah a déclaré que 5% des décès dans le pays sont des personnes juives. ”C’est énorme car la population juive ne représente que 0,3% de la population totale de 66 millions.

Environ 250.000 juifs vivent au Royaume-Uni.

“Je suis sûr que le nombre de morts dans la communauté juive est supérieur à 22”, a-t-il déclaré.

Jacob Jonah donne plusieurs raisons pour expliquer ce nombre éevé de morts au sein de la communauté juive. ‘’D’abord il y a le fait que les synagogues ont été ouvertes relativement tard. Ces synagogues sont évidemment des vecteurs clés dans la transmission de la maladie. Deuxièmement, le fait qu’en dehors de la communauté orthodoxe, les membres de la communauté juive sont plus âgés. Avec donc plus de risques, en particulier pour ceux qui fréquentent les synagogues, surtout dans des villes comme Londres, qui est le point chaud de l’épidémie au Royaume-Uni’’.

Il a également noté que dans la communauté ultra-orthodoxe, les centres, notamment les yeshivot, ont fermé très tard.

Cependant, au début de la semaine dernière, la plupart des synagogues ont été fermées, y compris les yeshivot et les écoles juives. Dans la communauté ultra-orthodoxe, il y avait un gros débat sur ce qu’il fallait faire. Les cimetières limitent le nombre de personnes qui peuvent assister aux enterrements. “Aujourd’hui, deux d’entre eux ont même interdit aux personnes de participer aux funérailles”, indique  Jacob Jonah.

La présence aux circoncisions orthodoxes doit être limitée au strict minimum suite aux dernières restrictions gouvernemtales sur les rassemblements annoncées plus tôt cette semaine.

“Nous suivons généralement les recommandations du gouvernement”, explique Jonah.

La communauté juive est généralement solidaire pour aider ceux qui en ont besoin. Mais chaque communauté gère son propre programme d’aide: la communauté séfarade, l’Union des Synagogues, les Réformés….Mais personne n’est oublié’’, explique-t-il.

Une famille juive a rassemblé 40.000 livres pour aider les familles vulnérables du nord de Londres.

En vue de Pessa’h, de nombreux supermarchés casher organisent des livraisons gratuites, allant de maison en maison pour fournir aux gens les produits casher pour la Pâque.

Le Jewish Chronicle, qui est le plus ancien journal juif du Royaume-Uni, continue à livrer son édition imprimée hebdomadaire. ‘’Nous avons un rôle important à jouer pour informer les gens de ce qui se passe dans la communauté juive. De toute évidence, la plupart des journaux britanniques ne couvriraient pas ce qui se passe dans la communauté ”, souligne Jacob Judah qui travaille intensivement depuis son domicile de Londres.

‘’Les membres de la communauté doivent savoir ce qui est fermé ou ouvert, que puis-je faire, qui est dans le besoin, comment puis-je obtenir de l’argent pour les personnes dans le besoin, que disent les dirigeants communautaires et les rabbins au sujet du confinement. C’est le rôle que peut jouer la Jewish Chronicle’’.

“Les personnes qui n’ont pas Internet doivent aussi être au courant. C’est pourquoi l’édition imprimée est toujours livrée à domicile aux personnes âgées’’.

Share.

About Author

Leave A Reply