Dimanche, 15 déc. 2019 - 17 of Kislev, 5780

Pour la communauté juive de Vienne, le parti de la liberté n’est pas cacher

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

 

VIENNE – Le Conseil de la Communauté juive de Vienne (Israelitische Kultusgemeinde ou IKG) a décidé à l’unanimité de ne maintenir aucun contact politique avec les représentants du Parti de la Liberté d’extrême-droite (FPÖ).

Le parti est entré dans une coalition gouvernementale avec le Parti populaire conservateur dirigé par le chancelier Sebastian Kurz et détient des ministères clés, y compris l’intérieur, la défense et les affaires étrangères.

Les relations avec les ministères dirigés par le FPÖ seront maintenues ”seulement au cas par cas et au niveau des fonctionnaires”, a déclaré l’IKG. Une décision similaire avait déjà été prise en février 2000, après la première coalition des conservateurs et du FPÖ alors dirigée par Jorg Haider.

La communauté juive a cité les liens du Parti de la Liberté avec une fraternité étudiante nationaliste allemande imprégnée d’idéologie antisémite, ses appels à l’interdiction du massacre des animaux religieux et les efforts de ses membres pour abolir la législation antinazie.

Selon le quotidien Wiener Zeitung, environ 40% des membres du Conseil national sont des membres de la fraternité, ainsi que plusieurs ministres du FPÖ et de nombreux employés dans les bureaux ministériels et dans le club parlementaire du parti.

Oskar Deutsch, président de la communauté juive de Vienne, qui représente les Juifs autrichiens, a déclaré que les autorités locales n’assisteraient pas à la cérémonie officielle de commémoration de l’Holocauste à la fin de ce mois  si des députés du Parti de la liberté étaient présents.

“S’il y aura des ministres pour le Parti de la liberté, et je suis sûr qu’il y en aura, je ne serai pas en mesure de leur serrer la main, alors la communauté juive ne sera pas présente”, a-t-il dit.

Israël a déclaré le mois dernier qu’il travaillerait avec le nouveau gouvernement autrichien “pour le moment”, mais limiterait les contacts avec les ministères dirigés par le FPÖ aux fonctionnaires.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, qui a été en contact avec le chancelier Sebastian Kurz, a chargé le ministère des Affaires étrangères d’élaborer des lignes directrices sur la manière dont Israël se comporterait dans ses relations avec la nouvelle coalition au pouvoir à Vienne.

“Pour le moment, Israël maintiendra des relations de travail avec l’échelon professionnel des ministères du gouvernement dirigé par un ministre du Parti de la liberté”, a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Le chef du FPÖ, Heinz-Christian Strache, qui est devenu vice-chancelier dand le nouveau gouvernement, a déclaré que son parti rejetait l’antisémitisme. Strache a effectué plusieurs voyages en Israël.

Share.

About Author

Leave A Reply