Mardi, 24 nov. 2020 - 8 of Kislev, 5781

La Cour d’Appel de Paris confirme le caractère antisemite du meurtre de Mireille Knoll en 2018

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La cour d’appel de Paris a confirmé le caractère antisémite du meurtre de Mireille Knoll, une survivante de la Shoah âgée de 85 ans retrouvée poignardée onze fois, le corps partiellement calciné, dans son appartement du 11ème arrondissement de Paris en 2018.

Yacine Mihoub, 31 ans, le fils d’un voisin qui connaissait l’octogénaire depuis l’enfance, et Alex Carrimbacus, 24 ans, un paria aux antécédents psychiatriques, ont été rapidement soupçonnés du meurtre.

Dans leur décision, en juillet dernier, deux juges d’instruction avaient retenu le caractère antisémite du meurtre, sur la base des déclarations d’Alex Carrimbacus. Il a déclaré que, lors d’une discussion avec Mireille Knoll, Yacine Mihoub avait critiqué les Juifs pour ”avoir des moyens financiers et une bonne situation”.

Les deux avaient fait appel de la décision devant la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris. Leurs avocats ont fait valoir que l’accusation d’antisémitisme avait été ”fabriquée”. ”Les conditions pour maintenir la circonstance aggravante de l’antisémitisme ne reposent que sur les déclarations fantasmées du co-accusé de Yacine Mihoub et ne peuvent être considérées comme suffisantes”, a déclaré l’un des avocats de Mihoub.

Mais la Cour d’appel de Paris a rejeté le plaidoyer et a conclu qu’une discussion entre les deux assaillants qui invoquait des propos antisémites sur les Juifs était ”plausible”.

L’avocat de la famille de Mireille Knoll, Gilles-William Goldnadel, a accueilli la décision du tribunal avec “soulagement”.

Share.

About Author

Leave A Reply