Mardi, 29 nov. 2022 - 5 of Kislev, 5783

La droite israélienne vexée par la rebuffade du Board of British Jews envers le chef du Parti sioniste religieux.

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Par Ariel Kahana et Hanan Greenwood, JNS

La droite israélienne a sévèrement critiqué le Board of Deputies of British Jews, l’organe de représentation de la communauté juive de Grande-Bretagne, après que le groupe ait dit au chef du Parti sioniste religieux d’Israël de “remonter dans l’avion” en raison de ses opinions politiques.

“Nous rejetons les opinions abominables et l’idéologie haineuse de Bezalel Smotrich et appelons tous les membres de la communauté juive britannique à lui montrer la porte”, a tweeté le groupe en hébreu.

Dans un autre tweet, le groupe a déclaré : “La fonction de traduction ne rend pas tout à fait le sens de la dernière phrase. C’est plutôt : ‘Remonte dans l’avion Bezalel et reste à jamais dans les mémoires comme un déshonneur.'”

Smotrich était dans le pays pour rencontrer des rabbins et des dirigeants juifs de premier plan.

Prenant la défense de Smotrich, le parti Likoud a déclaré : “Nous rejetons catégoriquement ce tweet honteux posté par l’organisation faîtière des Juifs britanniques contre  Smotrich. En agissant ainsi, ils ont cherché à délégitimer tout un secteur, un secteur qui aime le peuple juif et la terre d’Israël et qui est représenté fidèlement par Bezalel Smotrich et son Parti du sionisme religieux.

“Il est évident que cette organisation n’aurait jamais traité de cette manière un membre de la Knesset issu de l’aile gauche post-sioniste, même ceux qui rejettent l’existence de l’État d’Israël en tant que foyer national du peuple juif”, a-t-il déclaré.

Yaakov Hagoel, président de l’Organisation sioniste mondiale et président par intérim de l’Agence juive, a condamné tout boycott des “élus israéliens élus démocratiquement par le public israélien.”

“De telles expressions sapent les fondements de l’unité de notre peuple et la réciprocité nécessaire à sa continuité. Elles aident en fait nos ennemis, puisque l’histoire a déjà montré qu’ils ne font pas de distinction entre les opinions et les origines”, a-t-il déclaré.

“Nous sommes un seul peuple. Droite et gauche, ultra-orthodoxe et laïque, ashkénaze et sépharade. Notre pouvoir réside dans notre unité. L’unité et non l’uniformité !” a-t-il ajouté.

Smotrich lui-même a répondu en tweetant : “Juifs de Grande-Bretagne, je vous aime, tous”.

Cependant, certains législateurs israéliens ont rejoint le Conseil des députés dans sa critique de Smotrich.

“J’ai entendu Smotrich se plaindre que les ‘progressistes’ ont pris le contrôle de la communauté juive en Grande-Bretagne”, a déclaré le ministre israélien de la Santé Nitzan Horowitz (Meretz). “Non Bezalel, c’est le racisme et le kahanisme de votre parti qui dégoûtent la communauté juive de Grande-Bretagne, qui a toujours poussé à la tolérance, l’égalité et la justice.”

Le membre de la Knesset Gilad Kariv, du parti travailliste, a déclaré : “Il n’y a rien d’étonnant à ce que les Juifs de la diaspora répondent à Smotrich dans une langue qu’il comprend. Cet homme s’est rendu en Grande-Bretagne afin d’approfondir la division et la tension entre les différentes factions et communautés. Il est bon que l’organisation qui représente les Juifs de Grande-Bretagne ait mis de côté les manières britanniques traditionnelles en faveur de la chutzpah israélienne.”

Dan Lavie a contribué à ce rapport.

Cet article a initialement été publié dans Israel Hayom.

 

Share.

About Author

Leave A Reply