Lundi, 19 août 2019 - 18 of Av, 5779

La Lituanie reconnaît la responsabilité de Lituaniens dans le meurtre de Juifs pendant l’Holocauste

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

JERUSALEM/VILNIUS—“Il est regrettable que des civils lituaniens aient été personnellement impliqués dans les massacres des Juifs organisés par les nazis”, indique un document du gouvernement lituanien reconnaissant officiellement la responsabilité du pays dans le meurtre de 95% des Juifs en Lituanie pendant l’Holocauste.

Le document, que le quotidien Israel Hayom a pu consulter, a été rédigé et diffusé avant la visite du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou en Lituanie la semaine dernière, la première d’un Premier ministre israélien et en réponse aux critiques d’organisations juives telles que le Centre Simon Wiesenthal.

Plus de 90% des quelques 200.000 Juifs de Lituanie ont été tués pendant la Shoah par les nazis et leurs collaborateurs lituaniens.

Au fil des ans, le pays a été critiqué pour ne pas avoir reconnu pleinement les actions et les crimes commis par des collaborateurs.

L’ambassadeur d’Israël en Lituanie, Amir Maimon, a déclaré que le gouvernement actuel travaillait à commémorer l’Holocauste. et qu’il prenait des mesures dans la bonne direction.

Mais le chasseur de nazis, Efraim Zuroff, qui dirige le bureau israélien du Centre Simon Wiesenthal (SWC), a critiqué le Premier ministre israélien Benjamin  Netanyahou pour ses commentaires sur les efforts de la Lituanie pour commémorer l’Holocauste, lors de sa visite dans le pays.

“La Lituanie est le pays qui glorifie les combattants anti-soviétiques qui ont aidé à assassiner des Juifs pendant le Shoah, refuse de reconnaître la portée massive de la participation lituanienne aux meurtres et fait tout son possible pour saper le caractère unique de l’Holocauste. en promouvant l’idée de  l’équivalence entre les crimes nazis et communistes”.
Il a qualifié les actions de Netanyahou de “total échec moral” en disant que le Premier ministre est “la personne qui est censée défendre le récit juif de l’Holocauste. Il n’a évidemment rien appris du fiasco de la loi polonaise sur l’Holocauste”.

Vendredi, Netanyahou et son épouse Sara ont participé à une cérémonie commémorative pour les 70.000 Juifs de Vilnius qui ont péri pendant l’Holocauste. Le Premier ministre lituanien Saulius Skvernelis, le ministre lituanien des Affaires étrangères Linas Linkevicius et la présidente de la communauté juive de Lituanie, Fania Kukliansky, étaient également présents.
Netanyahou a déclaré lors de la cérémonie : “Un crime impardonnable a été commis ici. 70 000 Juifs ont été assassinés de sang-froid par les nazis et leurs collaborateurs… Au total, 200 000 Juifs ont été assassinés ici et ailleurs en Lituanie.
Aujourd’hui, nous nous souvenons de tous ceux qui ont péri et de tout ce qui a été détruit. … Nous saluons également l’héroïsme de ces Lituaniens qui, contrairement aux collaborateurs, ont risqué leur vie… et ont sauvé de nombreux Juifs. Nous honorerons toujours leur mémoire”

Dimanche, Netanyahu et son épouse ont visité la synagogue chorale  de Vilnius, la seule synagogue de la ville ayant survécu à la Seconde Guerre mondiale, où ils ont rencontré des représentants de la communauté juive lituanienne. Le ministre lituanien des Affaires étrangères Linas Linkevicius et le député lituanien Emanuelis Zingeris étaient également présents.

“Pour le peuple juif, qu’est-ce qui a changé en 75 ans ? Pas les tentatives pour nous anéantir, ils cherchent toujours à nous anéantir”, a déclaré le Premier ministre dans son intervention.

Le Premier ministre israélien a détaillé ce qu’il a qualifié de nouvelles menaces existentielles auxquelles sont confrontés les juifs, dont l’Iran et le mouvement islamiste Hamas présent dans la bande de Gaza.

“Ce qui a changé c’est notre capacité à nous défendre par nous-mêmes… C’est un magnifique changement dans l’Histoire”, a-t-il ajouté.

Share.

About Author

Leave A Reply