Mercredi, 22 mai 2019 - 17 of Iyyar, 5779

La vague d’antisémitisme continue en France: Des inscriptions antisémites sur une porte d’immeuble à Paris

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

PARIS—Des inscriptions antisémites ont été découvertes la semaine dernière sur la porte de rue d’un immeuble de la rue Ordener, dans le 18e arrondissement de Paris.

« Ici vivent des ordures juives, notamment au troisième » était-il écrit avec le dessin d’une cible sur la  porte.

Une enquête a été ouverte jeudi et confiée au Service de l’accueil et de l’investigation de proximité (SAIP). Les tags ont été effacés par les équipes de la mairie après les constatations de la police dans la matinée.

Postée sur Twitter, la photo de la paorte a suscité une vague d’indignation. Le maire du 18e arrondissement, Éric Lejoindre a ‘’condamné avec une absolue fermeté ces tags ignobles, bêtes, pleins de haine et qui n’ont pas leur place dans un arrondissement comme le 18e et dans une ville comme Paris”.

“On a prévenu la police qui mène une enquête et j’espère que cette enquête permettra de remonter vers l’auteur […] et que dans cette hypothèse, il sera condamné le plus fermement possible”, a-t-il ajouté.

Anne Hidalgo, la maire de Paris, a dénoncé un “acte abject” qui rappelle que “l’antisémitisme perdure encore ici même, au cœur de Paris”. Elle a apporté son “soutien à la communauté juive”, assurant que sa “détermination est totale”.

“C’est encore une réaction de condamnation pour des inscriptions qui nous rappellent les heures les plus sombres de notre histoire. On régresse. On voit bien que l’antisémitisme n’a pas de frontières. C’est de l’antisémitisme de préjugés. C’est un acte d’antisémitisme avéré”, a également réagi Francis Kalifat, président du Crif.

Au cours des dernières semaines, les dirigeants de la communauté juive ont à plusieurs reprises exprimé leur inquiétude face à la vague d’antisémitisme en France et les attentes de la communauté juive en matière de sécurité. ‘’Cette vague doit être enrayée’’, avait déclaré Francis Kalifat.

Francis Kalifat a de nouveau qualifié cet antisémitisme d'”antisémitisme du quotidien” et a souhaité interpeller les pouvoirs publics sur l’importance de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de la communauté juive française.  “Il faut que le gouvernement prenne conscience de la gravité des faits et de leur multiplication” a t-il notamment déclaré.

Présent lors de la cérémonie des vœux à la Grande Synagogue de la rue de la Victoire, le Président de la République, Emmanuel Macron, avait été alerté sur la montée de l’antisémitisme dans le pays.

“Nos rabbins constatent la recrudescence des actes antisémites, dont ils refusent que la paternité soit attribuée à des déséquilibrés”, avait souligné Joël Mergui, président du Consistoire, déplorant aussi “les dangers et les ravages de la parole anti-juive” sur les réseaux sociaux. “Les faits redoublent”, avait ajouté le Grand rabbin de France Haïm Korsia, sans donner de chiffres précis. Joël Mergui avait  par ailleurs dit vouloir refuser d’être “les victimes collatérales d’une laïcité de repli qui croit lutter contre l’islamisme”.

Share.

About Author

Leave A Reply