Mardi, 10 déc. 2019 - 12 of Kislev, 5780

Le Premier ministre israélien parle au père de Muhammad Abu Khdeir. ‘La société israélienne n’a pas de place pour les extrémistes’

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

JERUSALEM (EJP)—Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a parlé à Hussein Abu Khdeir, le père de Muhammad Abu Khdeir, le jeune Palestinien assassiné la semaine dernière à Jérusalem.

Six extrémistes juifs ont été arrêtés dimanche par la police israélienne dans le cadre de cet assassinat qui a déclenché des émeutes à Jérusalem et dans les villes arabes du nord d’Israël.

Le Premier ministre a déclaré: ‘’Je tiens à exprimer mon indignation et celle des citoyens d’Israël à propos de l’assassinat répréhensible de votre fils. Nous avons agi immédiatement pour arrêter les meurtriers. Nous allons les traduire en justice et ils seront traités avec la force totale de la loi. Nous dénonçons tout comportement brutal; l’assassiner de votre fils est odieux et ne peut pas être toléré par tout être humain’’.

Dimanche, alors qu’il visitait les parents de Naftali Fraenkel, l’un des trois jeunes Israéliens assassinés par des terroristes palestiniens affiliés au Hamas le mois dernier, M.Netanyahou avait souligné que la société israélienne n’avait pas de place pour les extrémistes juifs.

“Je vous promets que nous allons apporter toute la force de la loi contre les auteurs de ce crime horrible’’, a-t-il dit.

Il a en même temps critiqué la société palestinienne qui, a-t-il dit, honore les terroristes de leur côté.

‘’Il s’agit d’une différence entre nous et nos voisins. Là, les meurtriers sont reçus comme des héros, et des places des villes sont nommées en leur honneur. Ce n’est pas la seule différence entre nous. Les incitateurs parmi nous nous les jugeons alors que l’invcitation dans l’Autorité palestinienne a lieu dans les médias officiels, dansle systèmé éducatif, une incitation centrée sur l’appel à la destruction de l’Etat d’Israël’’.

Par ailleurs, depuis dimanche matin, 15 roquettes et obus de mortier ont été lancés de Gaza vers le sud d’Israël, sans faire de blessé, soit autant que pour toute la journée de samedi, selon l’armée. Des roquettes qui ont aussi visé Beersheva, la capitale du Néguev, et ont été interceptées par le système de défense antimissile Iron Dome.

En représailles, l’aviation israélienne a mené une dizaine de frappes sur Gaza.

Selon l’armée israélienne, 135 projectiles se sont abattus sur le sud d’Israël depuis le début de l’actuel cycle de violence le 12 juin.

Le Premier ministre israélien a exhorté dimanche son gouvernement à “garder la tête froide”, en réponse à des déclarations de certains de ses ministres appelant à une opération d’envergure contre le Hamas dans la bande de Gaza.

“L’expérience a prouvé que dans des moments comme aujourd’hui, nous devons agir de manière responsable, garder la tête froide et nous abstenir de propos durs et impétueux”, a déclaré M. Netanyahou à l’ouverture du conseil des ministres. Il a cependant promis de “faire tout le nécessaire pour ramener la paix et la sécurité”

“La retenue face aux tirs de roquettes sur des femmes et des enfants n’est pas la bonne politique”, a estimé le ministre de l’Economie Naftali Bennett. “La stratégie de l’apaisement, qui va avec l’affaiblissement de notre capacité de dissuasion, permet au Hamas de prendre de l’avance pour la prochaine manche”, a-t-il déploré.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, a pour sa part de nouveau appelé le gouvernement à prendre la décision de “réoccuper la bande de Gaza”.

Share.

About Author

Leave A Reply