Jeudi, 28 oct. 2021 - 22 of Heshvan, 5782

Le roi des Pays-Bas inaugure le premier monument national de l’Holocauste

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le roi des Pays-Bas, Willem-Alexander, a inauguré dimanche le premier monument national de l’Holocauste du pays, qui énumère les noms des 102 163 victimes néerlandaises de la Shoah.

La cérémonie d’inauguration a été retransmise en direct par la télévision publique néerlandaise.

Le monument, conçu par Daniel Libeskind, est situé dans le centre d’Amsterdam. Il s’agit d’un labyrinthe de murs de briques qui, vus d’en haut, forment des lettres hébraïques indiquant “en souvenir”. Il a été construit près d’une ancienne salle de concert où les Juifs étaient détenus avant d’être envoyés dans des camps de concentration alors qu’Amsterdam était sous occupation allemande.

Chaque mur porte le nom d’un Juif, d’un Rom ou d’un Sinti qui a été déporté des Pays-Bas, le nom de chaque victime, sa date de naissance et son âge au moment de sa mort.

Avant l’Holocauste, environ 140 000 Juifs vivaient aux Pays-Bas. À la fin de la guerre, plus des deux tiers de la population juive du pays avaient été assassinés par les nazis.

Le Premier ministre néerlandais par intérim, Mark Rutte, a déclaré que le monument devrait également amener les gens à se demander si les Pays-Bas ont suffisamment protégé les Juifs pendant la guerre.

Il a qualifié cette époque de “page noire de l’histoire de notre pays”, ajoutant que le monument avait également un message contemporain important “à notre époque, où l’antisémitisme n’est jamais loin. Le monument dit – non, il crie – soyez vigilants”.

Rutte a déclaré que le monument porte un message vital. “Ce monument dit 102 163 fois : ‘Non, nous ne vous oublierons pas. Non, nous n’accepterons pas que votre nom soit effacé. Non, le mal n’a pas le dernier mot. Chacun d’entre eux était quelqu’un et aujourd’hui, ils retrouvent leur nom”.

La maire d’Amsterdam, Femke Halsema, a déclaré que pendant et après l’occupation nazie, Amsterdam avait “gravement échoué” dans la protection et le traitement de “nos habitants juifs”.

 

Share.

About Author

Leave A Reply