Vendredi, 4 déc. 2020 - 18 of Kislev, 5781

Les dirigeants européens à Bruxelles discutent de la déterioration de la situation au sud d’Israël et dans la bande de Gaza

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

BRUXELLES (EJP) — Les dirigeants de l’Union européenne, réunis à Bruxelles mercredi, discutent de l’évolution de la situation au Moyen-Orient et en particulier les derniers développements relatifs à la détérioration de la situation dans le sud d’Israël et la bande de Gaza.

La réunion est principalement dédiée à la nomination du nouveau président du Conseil européen et du nouveau chef de la politique étrangère de l’UE (le Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité) qui remplaceront Herman Van Rompuy et Catherine Ashton, mais la situation en Ukraine et le Moyen-Orient figurent également à l’agenda des 28 chefs d’Etat ou de gouvernement européens.

La discussion a lieu lors d’un dîner.

Dans un communiqué publié la semaine dernière, l’UE avait ‘’fermement condamné les tirs aveugles visant Israël effectués par des groupes radicaux opérant dans la bande de Gaza’’ et avait aussi ‘’déploré que les tirs de représailles israéliens fassent des victimes civiles de plus en plus nombreuses’’.

L’UE demandait à l’ensemble des parties ‘’de faire preuve de la plus grande retenue pour éviter de faire des victimes et pour rétablir le calme’’ et les invitait à ‘’faire tout ce qui est en leur pouvoir pour parvenir à un cessez-le-feu immédiat’’.

Mais depuis cette déclaration, de nouveaux développements ont eu lieu avec une proposition de cessez-le feu initiée par l’Egypte lundi, acceptée par Israël mais rejetée par le Hamas qui a continué à lancer des salves de tirs de roquettes contre Israël ce qui a amené l’armée israélienne à reprendre ses frappes sur des cibles terroristes dans la bande de Gaza.

Un responsable militaire israélien a déclaré mercredi que la probabilité d’une invasion terrestre de la bande de Gaza était “très élevée”, et que “si vous voulez lutter efficacement contre le terrorisme, vous devez être présent sur le terrain.”

Mark Regev, porte-parole du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, a déclaré mercredi que l’invasion de Gaza était ‘’certainement une option.”

Les dirigeants européens devraient renouveler leur condamnation des tirs de roquettes de Gaza contre Israël et appeler à une trêve durable.

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a proposé que l’UE envoie des missions d’observation pour surveiller les mouvements aux frontières entre Gaza et Israël

“L’Europe … est prête à faire des choses, notamment à travers ce que nous appelons l’EUBAM (la Mission de l’Union européenne d’assistance aux frontières) qui sont des forces qui pourraient contrôler les mouvements entre Gaza et Israël,” a-t-il déclaré dans une interview à une radio française.

L’UE a mis en œuvre une opération similaire en 2005 au point de passage de Rafah entre Gaza et l’Egypte.

En coopération avec des responsables palestiniens et israéliens, la mission de 70 policiers européens surveillé les mouvements des personnes, des biens et des véhicules au passage de Rafah.

Mais la mission EUBAM a été suspendue en Juin 2007 après la prise de pouvoir par Hamas dans la bande de Gaza.

‘’Les pays arabes ont déclaré qu’ils soutiennent cette idée et nous devrions également avoir besoin de l’accord des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU”, a déclaré M. Fabius.

Share.

About Author

Leave A Reply