Lundi, 14 oct. 2019 - 15 of Tishri, 5780

Les supporters du Maccabi Haifa n’ont pas été autorisés à déployer le drapeau israélien r à Strasbourg

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

PARIS –Aliza Bin-Nun, ambassadrice d’Israël en France et la communauté juive française se sont plaints auprès du gouvernement français d’un arrêté préfectoral du Bas-Rhin (est de la France) interdisant aux supporters de football israéliens de se rendre au centre-ville de Strasbourg et d’exhiber le drapeau de leur pays, citant ” le risque d’incidents antisémites”.

Cette interdiction avait été décidée avant le match  jeudi dernier entre le Maccabi Haifa et le Strasbourg Racing Club en Europa League.

Cette décision a suscité de vives indignations sur Twitter.

 Pour justifier cet arrêté, la Préfecture a notamment rappelé la présence supporters antisémites à Strasbourg. ‘’Des contacts ont été établis entre supporters violents des deux équipes, dont certains de ceux-ci sont politisés ou identifiés comme étant à l’origine de manifestations d’antisémitisme, et que des rencontres sont susceptibles d’être organisées pour en découdre’’.

Francis s Kalifat, président du Crif, l’organe de représentation des institutions juives françaises, a dénoncé “un décret préfectoral qui inquiète et dérange”.

‘’Les forces de sécurité de la République ont pour mission de garantir les libertés individuelles et collectives, de maintenir l’ordre public et de protéger les personnes et les biens. Ces missions sont parfois difficiles et se déroulent souvent dans des conditions de tension’’, a-t-il déclaré.

“Ce décret préfectoral donne le sentiment qu’au lieu de protéger tous les spectateurs et tous les supporters, le préfet du Bas-Rhin cède la place à l’intimidation de petits groupes appelant à la violence”, a-t-il ajouté.

Le ministre israélien des Sports, Miri Regev, a qualifié la mesure des autorités françaises d’” incroyable”.

Début juillet,  une victoire de l’équipe nationale d’Algérie  lors d’un match en France avait provoqué des émeutes dans les villes françaises qui se sont soldées par des centaines d’arrestations  violences, y compris des blessures infligées à plusieurs policiers. Les drapeaux algériens n’avaient par contre pas été  interdits durant ce match.

Share.

About Author

Leave A Reply