Jeudi, 12 déc. 2019 - 14 of Kislev, 5780

L’inquétude grandit après la disparition de trois jeunes israéliens près du Gush Etzion, on craint un enlèvement par des Palestiniens

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

JERUSALEM (EJP)—L’inquiétude grandit en Israël après la disparition de trois adolescents d’une yeshiva, un séminaire talmudique, près du Gush Etzion, en Cisjordanie.

Tsahal, l’armée israélienne, a confirmé vendredi que les trois jeunes Israéliens sont portés disparus. Ils ont été vus pour la dernière fois jeudi soir dans la région, proche de Jérusalem.

Les forces israéliennes ont intensifé leurs recherches des trois jeunes et une opération de grande envergure a été organisée pour les localiser.

Le général de brigade Motti Almoz, porte-parole de Tsahal, a déclaré : “Notre mission est de s’assurer de leur bonne santé et de les ramener à la maison. Nous faisons d’importants efforts au niveau des Renseignements afin de retrouver les trois individus.”

Selon les médias israéliens, ces trois jeunes pourraient avoir été enlevés par des Palestiniens. Un des disparus est de nationalité américaine, et l’ambassade des Etats-Unis a été prévenue.

Une opération de grande ampleur est organisée pour les localiser. La thèse d’un enlèvement par des terroristes est avancée. Un des disparus est de nationalité américaine

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou s’est entretenu avec les familles des trois adolescents, les assurant qu’Israël ‘’ferait tout’’ pour retrouver les trois disparus.

Il a declaré qu’’’Israël tenait l’Autorité palestinienne pour responsable de la sécurité des trois disparus’’.

Le Premier ministre a organisé une réunion de ‘’consultations’’ à Tel Aviv avec notamment le ministre de la Défense Moshe Yaalon, le chef d’état major, le général Benny Gantz et des responsables du Shin Bet, le service de sécurité intérieure, a ajouté le communiqué.

Le dernier enlèvement d’un Israélien remonte à 2006, lorsque le soldat Gilad Shalit avait été fait prisonnier et détenu à la lisière de la bande de Gaza par le Hamas et d’autres groupes terroristes palestiniens avant d’être libéré en 2011 en échange de 1 027 prisonniers palestiniens, dont des auteurs d’attentats anti-israéliens meutriers.

Share.

About Author

Leave A Reply