Lundi, 9 déc. 2019 - 11 of Kislev, 5780

Le ministre britannique des Affaires étrangères exhorte le Conseil des droits de l’homme de l’ONU de cesser son traitement partial d’Israël

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

LONDRES – La Grande-Bretagne a exhorté le Conseil des droits de l’homme des Nations unies (UNHRC) à Genève de mettre fin à son traitement partial d’Israël et à abandonner le point controversé de l’ordre du jour qui vise uniquement l’État.

À l’ouverture de la 38e session du Conseil des droits de l’homme, le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, a critiqué le point 7 controversé du Conseil, un point permanent du calendrier exclusivement consacré aux violations présumées des droits de l’homme dans les territoires palestiniens.

Israël est le seul pays au sein du Conseil des droits de l’homme ayant un article dédié.

“Nous partageons le point de vue que le point 7 de l’ordre du jour consacré exclusivement à Israël et aux territoires palestiniens occupés est disproportionné et préjudiciable à la cause de la paix, et si les choses changent, nous voterons l’année prochaine contre toutes les résolution’’, a déclaré Boris Johnson.

Il a ajouté: “Cela ne signifie pas que nous, au Royaume-Uni, sommes aveugles à la valeur de ce Conseil, y compris le travail qu’il pourrait faire sur le conflit israélo-palestinien sous le bon point de l’ordre du jour.”

Pendant ce temps, les Etats-Unis seraient proches de se retirer du Conseil après que les négociations visant à le réformer aient échoué.

L’ambassadeur des États-Unis auprès des Nations Unies, Nikki Haley, a suggéré à maintes reprises que les États-Unis se retireraient à moins de réformer et de mettre fin au parti pris anti-israélien.

“Quand le Conseil des droits de l’homme traite Israël plus mal que la Corée du Nord, l’Iran et la Syrie, c’est le Conseil lui-même qui est insensé et indigne de son nom”, a déclaré Mme Haley.

“Les Etats-Unis continuent d’évaluer notre appartenance au Conseil des droits de l’homme. Notre patience n’est pas illimitée “, a-t-elle ajouté.

Share.

About Author

Leave A Reply