Dimanche, 12 juil. 2020 - 20 of Tammuz, 5780

‘Mme Ashton a-t-elle interrogé ses hôtes iraniens sur la cargaison d’armes envoyées d’Iran aux organisations terroristes à Gaza’ ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

JERUSALEM (EJP)—Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a exhorté la responsable de la politique étrangère de l’Union européenne, Catherine Ashton, qui est actuellement en visite à Téhéran, d’interroger ses hôtes iraniens sur l’envoi d’armes, y compris des missiles à longue portée, qu’Israël a interceptées la semaine dernière en Mer Rouge dans un cargo faisant route d’Iran vers la bande de Gaza.

L’armée israélienne a annoncé dimanche avoir découvert en tout 40 roquettes d’une portée de 160 km à bord du bateau battant pavillon panaméen, le Klos-C, des armes envoyées par l’Iran vers Gaza.

L’armée a achevé  à Eilat le déchargement et l’inspection des conteneurs d’armes découverts à bord du Klos-C. Elle a trouvé à bord: 40 roquettes de fabrication syrienne M-302, d’une portée allant jusqu’à 160 kilomètres, 181 obus de mortier de 122 mm, environ 400.000 balles de calibre 7.62″, a précisé l’armée dans un communiqué.

Le déchargement et l’inspection des conteneurs ont été effectués) par une force d’intervention composée de soldats de la marine, du génie militaire et du service de l’armement.

“Chacune de ces roquettes est une menace contre la sécurité des citoyens d’Israël. Chaque balle, chaque roquette, qui a été découverte avait une adresse israélienne”, a assuré le chef d’état-major de l’armée israélienne, le général Benny Gantz, cité par le communiqué.

L’arsenal découvert à bord du bateau, intercepté mercredi dernier par un commando israélien au large de Port-Soudan, devait être présenté lors d’une conférence de presse, lundi à Eilat, en présence du Premier ministre Benjamin Netanyahou et du ministre de la Défense Moshé Yaalon.

Des ambassadeurs et attachés militaires, ainsi que “d’importantes personnalités israéliennes” seront invités à voir le matériel militaire saisi “afin de prouver au monde que l’Iran aide en armes les organisations terroristes actives dans la bande de Gaza”, a précisé la radio publique.

Les roquettes tirées par les groupes armés palestiniens depuis la bande de Gaza s’abattent généralement dans la région d’Ashkelon et du nord du Neguev, même si des engins de plus longue portée ont été lancés lors de la dernière opération militaire israélienne dans la bande de Gaza, en novembre 2012, atteignant notamment la région de Jérusalem.

Des roquettes d’une portée de 160 km pourraient facilement atteindre Tel-Aviv et sa région.

Interrogé à la radio publique, Benjamin Netanyahou a souligné qu’Israël n’hésiterait pas à lancer de nouvelles opérations d’interception. “Si la possibilité d’empêcher un trafic d’armes se présente nous continuerons à agir”, a-t-il prévenu.

“Nous allons prouver que l’Iran organise des opérations secrètes pour armer des organisations terroristes à Gaza”, a-t-il affirmé.

Le ministre de la Défense Moshé Yaalon a quant à lui déclaré dimanche, lors d’une cérémonie militaire, qu’Israël était engagé dans une “lutte complexe contre un ennemi cruel, insaisissable et multiforme”, en faisant allusion à l’Iran.

Le chef du renseignement militaire israélien, le général Aviv Kochavi, avait accusé les Gardiens de la révolution, la garde prétorienne de la République islamique, et en particulier la “Force Qods”, leur unité chargée des opérations extérieures, d’avoir organisé ce trafic d’armes.

Selon Israël, les roquettes transportées par le navire, arraisonné dans les eaux internationales entre le Soudan et l’Erythrée, devaient être débarquées à Port-Soudan, puis acheminées par voie terrestre vers la bande de Gaza, via la péninsule égyptienne du Sinaï.

Dimanche, au cours de la réunion hebdomadaire du gouvernement israélien, M. Netanyahou a déclaré: ” Je voudrais demander à Mme Ashton (la responsable dela politique étrangère de l’Union européenne, actuellement en visite à Téhéran, si elle a interrogé ses hôtes iraniens à propos de cette cargaison d’armes destinées aux organisations terroristes , et si non, pourquoi ?”.

”Personne n’a le droit d’ignorer les actions véritables et meurtrières du régime de Téhéran . Je pense qu’il serait bon pour la communauté internationale de se référer à véritable politique de l’Iran, pas sa propagande’’, a ajouté le Premier ministre.

L’interception du navire transportant les armes ‘’expose le vrai visage de l’Iran’’, a-t-il dit.

Share.

About Author

Leave A Reply