Jeudi, 20 févr. 2020 - 25 of Shevat, 5780

Omar Barghouti, fondateur de BDS anti-Israël, invité à prendre la parole au Parlement européen, protestation d’organisations juives

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

BRUXELLES – Des organisations juives protestent contre l’invitation faite à Omar Barghouti, dirigeant et co-fondateur du mouvement anti-israélien BDS Boycott-Désinvestissement-Sanctions) à s’adresser à une conférence la semaine prochaine au Parlement européen à Bruxelles.

La conférence, intitulée “La colonisation israélienne en Palestine et l’Union européenne”, se tiendra le 28 février. Elle a été organisée par l’eurodéputée portugaise Ana Gomes, membre du groupe de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S & D).

Omar Barghouti a comparé à plusieurs reprises l’état d’Israël au régime nazi. Son mouvement BDS appelle à un boycott total économique, culturel et académique d’Israël et n’œuvre pas en faveur de la paix paix.

Le président du B’nai B’rith Europe, Serge Dahan, a envoyé une lettre au président du Parlement européen, Antonio Tajani, pour exprimer sa ‘’plus profonde inquiétude’’  concernant l’invitation faite à Barghouti. Dans la lettre, il lui a demandé de défendre les valeurs fondamentales de l’Union européenne et la sécurité de la société civile en ne laissant aucun espace pour la haine au sein du Parlement européen.

Dans sa lettre, Dahan souligne que les campagnes BDS contre Israël sont des obstacles au processus de paix au Moyen-Orient, démantelant les liens existants entre universités, artistes et professionnels israéliens et palestiniens, nuisant aux liens culturels et aux relations de travail quotidiennes entre les Israéliens et la société palestinienne.

Les communautés juives du Portugal et de la Belgique ont également protesté contre l’invitation à Barghouti.

Yohan Benizri, président de CCOJB, le représentant des organisations juives francophones en Belgique, et Gabriel Steinhardt, président de la communauté juive de Lisbonne, ont exprimé  leur désapprobation dans une lettre au président Tajani.

‘Le mouvement BDS s’adresse non seulement aux territoires contestés mais s’oppose à l’existence même de l’État d’Israël en tant qu’État juif dans son intégralité et dans n’importe quelles frontières’’, ont écrit les deux dirigeants juifs.

En offrant une tribune à Barghouti, ‘’le parlement européen sape directement sa propre position politique sur l’antisémitisme’’, ont-ils ajouté, citant comment certains activistes BDS ‘’s’engagent systématiquement dans des pratiques considérées comme antisémites selon la définition de travail de l’Alliance Internationale du Souvenir de l’Holocauste sur l’antisémitisme”.

L’appel des dirigeants juifs a été cosigné par des représentants du Congrès juif européen, du B’nai B’rith International, de l’Institut transatlantique de l’American Jewish Committee, d’ELNET et de l’Union européenne des étudiants juifs.

Share.

About Author

Leave A Reply