Mardi, 10 déc. 2019 - 12 of Kislev, 5780

Rassemblement de solidarité avec Israël à Bruxelles: ‘le peuple d’Israël peut compter aujourd’hui et à jamais sur notre soutien indéfectible’

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

BRUXELLES (EJP)—Alors que plusieurs manifestations pro-palestiniennes émaillées d’incidents antisémites ont eu lieu ces derniers jours en Belgique, un rassemblement de solidarité et de soutien à Israël dans son combat contre le terrorisme du Hamas à Gaza a réuni près de mille personnes dimanche devant l’ambassade d’Israël à Bruxelles.

‘’Nous sommes venus apporter notre soutien total au seul Etat démocratique au Moyen-Orient qu’est Israël mais aussi pour demander aux politiciens belges de ne pas laisser les cris antisémites qui résonnent comme dans les pires années à Bruxelles, Anvers et ailleurs,’’ a expliqué à EJP Simon Bretholz, organisateur du rassemblement.

‘’La communauté juive est en danger quand on entend des cris ‘morts au juifs’’ dans le pays deux mois après l’attentat antisémite du musée juif de Bruxelles. C’est intolérable’’, a-t-il dit.

Et d’ajouter : ‘’Nous sommes réunis aujourd’hui pour clamer notre amour, notre affection et notre admiration envers une nation qui au-delà des missiles qui sont massivement tirés en direction de ses villes et de ses villages doit subir l’indifférence, la haine, les insultes, les amalgames, les simplications et mles mensonges dans certaines chancelleries, certains média et les rues du monde entier’’.

‘’Mais nous sommes aussi ici pour signifier au monde que le malheur qui s’abat sur les populations civiles palestiniennes est le fruit de la folière meutrière des islamistes qu’ils ont élus à leur tête, le Hamas. Nous déplorons et pleurons toutes victimes innocentes de ce conflit qu’Israël n’a pas souhaité mais nous sommes réunis pour rétablir l’honneur d’un pays et d’une armée sans cesse vilipendés’’, a-t-il dit, soulignant que ‘’ Tsahal, l’armée la plus démocratique, éthique et la plus humaine au monde  met tout en œuvre pour épargner les victimes innocentes dans le camp ennemi’’.

Un des moments forts du rassemblement a été lorsqu’une sirène a retenti par deux fois ‘’comme celles qui retentissent sans cesse dans le ciel d’Israël chaque fois que des roquettes sont tirées de Gaza. ‘’Si aujourd’hui elle résonne à Bruxelles, c’est parce qu’elle est un signal d’alarme pour nous tous, c’est la sirène de la haine’’, souligne Simon Bretholz.

Moment d’émotion aussi lorsque des bougies du souvenir, portant les noms des 43 soldats israéliens tués depuis le début du conflit, ont été allumées par des membres des mouvements de jeunesse juifs mais aussi par l’oncle belge de l’un des soldats, le sergent Eytan Barak, le premier tué au tout début de l’Opération Bordure Protectrice. “Malgré la douleur je n’ai entendu aucune parole de haine”, a-t-il dit.

Apres une minute de silence, Jacques Revah, l’ambassadeur d’Israël en Belgique, a pris la parole. “La population de Gaza n’est pas notre ennemie”, a-t-il déclaré, déplorant les victimes de part et d’autre. “Vous ici parvenez à comprendre qui est réellement responsable de ce conflit”, a-t-il ajouté.

Le rabbin Samuel Pinson a récité le kaddish, la prière juives des personnes endeuillées, à la mémoire des soldats de Tsahal.

Am Israel Chai (que vive Israël) a ensuite scandé la foule, brandissant des drapeaux d’Israël et entonnant des chants en hébreu comme ‘Evenou Shalom Alecheim’’, qui se traduit par ‘’Nous vous apportons la paix’’, ainsi que les hymnes nationaux belge et israélien.

 

Share.

About Author

Leave A Reply