Vendredi, 6 déc. 2019 - 8 of Kislev, 5780

Un étudiant juif en Roumanie se plaint du refus de son université de se voir octroyer des jours de congé pour la fête de Pessah

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

BUCHAREST (EJP) — Malgré les assurances données par le ministre roumain de l’Éducation à une association juive concernant le droit des étudiants juifs de pratiquer leur religion au cours de leurs études, un étudiant universitaire juif à Timisoara s’est plaint que sa demande de vacances pendant la fête de Pessah a été refusée.

Guy Lupu, étudiant d’Israël à l’université Victoric Babes de médecine et pharmacie à Timisoar, une ville de l’ouest de la Roumanie, s’est adressé à l’Association juive européenne (EJA), un groupe  représentant des milliers de Juifs à travers l’Europe, pour lui demander une aide par rapport à ce qu’il prétend être ‘’du pur antisémitisme’’ et de renouveler un appel au ministère de l’Éducation.

L’étudiant a expliqué que, l’année dernière, il a présenté une demande de vacances pendant la Pâque juive aux autorités universitaires. Tout d’abord, l’université a refusé et plus tard la demande a été présentée au Sénat de l’université qui a décidé de donner seulement 3 jours de congé pour toutes les vacances pendant toute l’année.

L’étudiant a ensuite essayé de parler avec un ancien doyen de l’université qui aurait déclaré qu’il ‘’étudiait dans une université chrétienne et qu’il devait être reconnaissant d’avoir trois jours de congé’’. Cette personne lui a également dit que, en tant qu’étudiant juif, il n’a pas de droits à l’université ou en Roumanie et qu’elle préfère ne pas avoir d’étudiants israéliens dans l’université.

Cette année, lui et d’autres étudiants juifs sont revenus avec une demande de jours libres pendant les fêtes juives. Il a apporté avec lui une lettre du ministère de l’Éducation adressée au rabbin Menachem Margolin, directeur général de l’EJA dans laquelle le ministère a informé toutes les universités de l’État roumain de la nécessité d’assurer le droit des étudiants juifs d’être absents de la classe afin d’observer leurs fêtes religieuses, sans pénalités, tout en leur proposant des dates alternatives, pendant la période des tests.

Interrogé par la European Jewish Press (EJP), le recteur de l’université, Marius Raica, a nié qu’il y ait un problème de religion pour les étudiants de l’université. Il a déclaré qu’après une demande du ministère de l’Éducation, l’étudiant a la possibilité de prendre trois jours de congé pour chaque fête. “Il peut aussi récupérer les 3 jours de la fête de Pâques la semaine prochaine, pour les vacances juives”.

Luciana Friedmann, responsable de la communauté juive de Timisoara, qui indique qu’elle avait rencontré Guy Lupu il y a plusieurs mois, a été informée par l’un des cinq prorecteurs de l’université,  Simona Dergan, que ‘’les étudiants juifs comme tous les autres étudiants ont le même droit de trois jours pour chaque fête. ”

Share.

About Author

Leave A Reply