Samedi, 20 août 2022 - 23 of Av, 5782

Une avocate juive devient la première femme présidente de l’Assemblée nationale française

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Yael Braun-Pivet, dont les grands-parents ont fui l’Europe de l’Est dans les années 30 pour échapper aux nazis et se sont établis en France, devient la quatrième personnalité la plus haut placée en France après le président, le Premier ministre et le président du Sénat.

Une avocate juive de 51 ans, mère de cinq enfants, est la nouvelle présidente de l’Assemblée nationale française et la première femme à occuper ce poste.

Originaire de Nancy, Yael Braun-Pivet, dont les grands-parents ont fui l’Europe de l’Est dans les années 30 pour échapper aux nazis et se sont établis en France, devient la quatrième personnalité la plus haut placée en France après le président, le Premier ministre et le président du Sénat.

Ses grands-parents sont entrés en France avec des visas de tourisme et une valise, dans les années 1930.

Selon le quotidien Libération, elle n’est “ni pratiquante ni croyante” mais elle “célèbre les fêtes juives en famille, comme le faisaient son père et surtout son grand-père, un tailleur juif polonais qui, fuyant l’antisémitisme, s’est réfugié à Nancy dans les années 1930.”

Braun-Pivet a rejoint la coalition centriste Ensemble du président Emmanuel Macron en 2016 et est membre du groupe d’amitié France-Israël de l’Assemblée nationale depuis 2017.

Elle a auparavant été présidente de la commission des lois de l’Assemblée nationale.

Ancienne avocate pénaliste, elle était “la première de sa famille à faire des études supérieures” et avait mis sa “vocation” entre parenthèses pour suivre son mari, cadre de la société L’Oréal, pendant sept ans à Taïwan et au Japon, et élever leurs cinq enfants.

Share.

About Author

Leave A Reply