Vendredi, 18 janv. 2019 - 12 of Shevat, 5779

Une école palestinienne financée par la Belgique ne porte plus le nom d’une terroriste mais deux autres écoles lui sont dédiées

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

JERUSALEM—Une école palestinienne financée par la Belgique ne porte plus son nom de terroriste mais deux autres écoles dédiées à Dalal Mughrabi, le cerveau du massacre de 38 personnes en 1978

JERUSALEM – Le nom d’une école en Cisjordanie, financée par la Belgique mais dédiée à la terroriste Dalal Mughrabi, qui avait participé au massacre de 38 personnes, dont 13 enfants, près de Tel Aviv en 1978, a été changé après que la Belgique eut souhaité ‘’ne être associée à des noms de terroristes’’.

Les autorités belges avaient également suspendu deux projets liés à la construction d’écoles palestiniennes.

L’école mixte élémentaire Martyr Dalal Mughrabi est désormais connue sous le nom d’école mixte belge, en l’honneur du gouvernement belge et de l’Agence belge de développement, qui ont été les premiers à y contribuer.

Mais entre-temps, le groupe Media Watch (PMW) à Jérusalem, qui a découvert le changement, indique que les ‘’bonnes intentions’’ de la Belgique ont été  sapées par la décision simultanée de l’Autorité palestinienne (AP) de dedier deux autres écoles du même village de Beit Awwa, près d’Hébron, à Dalal Mughrabi.

Le quotidien officiel de l’AP, Al-Hayat Al-Jadida, a écrit à la fin du mois dernier: ‘’Le nom de l’école Dalal Mughrabi a été changé pour ‘’Ecole belge Tala’ei Al-Janoub’’ en l’honneur du gouvernement belge qui l’a construite. La direction de l’éducation a transféré le nom de l’école Dalal Mughrabi à l’école primaire pour filles Beit Awwa et construit une nouvelle école nommée Dalal, qui comprend un jardin d’enfants’’.

Selon le PMW, ‘’l’Autorité palestinienne continue de défier et de se moquer de ses donateurs. Bien que les donateurs aient condamné à maintes reprises la politique de l’Autorité palestinienne de nommer les écoles et les centres communautaires à la mémoire de terroristes et ont refusé de les financer, l’Autorité palestinienne continue de le faire.  De temps en temps, l’Autorité palestinienne fait semblant de se conformer aux exigences des donateurs en mettant fin à la glorification du terrorisme’’.

Share.

About Author

Leave A Reply