Jeudi, 28 oct. 2021 - 22 of Heshvan, 5782

Une journaliste musulmane suspendue de son poste d’animatrice d’une émission de télévision allemande en raison d’allégations d’antisémitisme

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Par JNS

Une journaliste musulmane a été renvoyée de son poste d’animatrice d’une émission scientifique allemande après que des allégations ont été formulées sur ses activités antisémites passées, notamment sa participation à la marche pro-iranienne et anti-israélienne d’Al-Quds à Berlin en 2014.

Comme l’ont rapporté le quotidien pro-israélien Bild et d’autres médias allemands, des politiciens, des activistes et des membres de la communauté juive ont appelé la WDR (Westdeutsche Rundfunk), une station de radiodiffusion publique, à ne pas donner une plateforme à Nemi El-Hassan, une journaliste et un médecin, à la lumière de preuves de paroles et d’actes antisémites et anti-israéliens.

Josef Schuster, président du Conseil central des Juifs d’Allemagne, a déclaré que la WDR avait “une grande responsabilité de ne pas présenter à l’écran quelqu’un qui pourrait répandre la haine d’Israël et l’antisémitisme.”

Suite au tollé, la WDR a suspendu la jeune femme de 28 ans de sa participation à “Quarks” et a déclaré qu’elle examinerait l’affaire avec attention. “Les allégations à son encontre sont graves”, a déclaré la station. “Mais il est également grave de priver un jeune journaliste de son développement professionnel”.

El-Hassan a depuis désavoué sa participation à la marche d’Al-Quds, où elle a été photographiée portant un foulard et un kaffiyeh. À la suite de demandes de renseignements adressées à WDR par Bild, ses tweets au contenu antisémite présumé ont été supprimés.

Dans une interview accordée au Spiegel allemand, Mme El-Hassan, d’origine libanaise, a déclaré qu’elle ne haïssait pas Israël et que sa participation à la marche, dont elle connaissait peu de choses, lui avait simplement permis d’exprimer sa solidarité avec les Palestiniens. “Cette manifestation était définitivement la mauvaise façon de le faire. Je le dis aujourd’hui très clairement”.

Elle a également déclaré qu’elle a depuis modéré ses opinions islamistes et s’est éloignée de la foule islamique conservatrice qui l’a amenée à un tel rassemblement ; elle a cessé de porter un foulard en 2019. “J’ai beaucoup d’amis juifs, et mon meilleur ami est gay”, a-t-elle déclaré dans l’interview.

La marche annuelle d’Al-Quds a été un sujet brûlant à Berlin.
Malgré les exhortations des dirigeants de la communauté juive, les autorités allemandes ne l’ont pas interdite purement et simplement, invoquant la liberté de réunion, bien qu’elle soit fortement réglementée contre les expressions antisémites.

L’année dernière, cependant, les organisateurs ont annulé la marche sous le couvert des directives relatives au coronavirus. Certains ont affirmé que l’annulation était due à la crainte de l’interdiction du Hezbollah en Allemagne.

Share.

About Author

Leave A Reply