Jeudi, 6 oct. 2022 - 11 of Tishri, 5783

Une organisation juive européenne dénonce une nouvelle vente aux enchères “honteuse” d’objets nazis par une maison de vente israélienne.

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le président de l’Association juive européenne, le rabbin Menachem Margolin, a lancé un nouvel appel au ministre israélien de la Justice et au président de Yad Vashem. ”Il est temps d’agir pour mettre fin à de telles ventes aux enchères”, a-t-il déclaré.

La maison d’enchères propose au plus offrant des lots comprenant ”un film original sur toile d’un employé dans les chambres à gaz du camp de concentration de Dachau à un prix d’ouverture de 500 $” et ”une carte postale d’un Juif avec un tampon nazi sur le visage. rare !!! à un prix d’ouverture de 50 $”.

 

“L’État d’Israël doit promulguer une loi contre la vente aux enchères d’objets nazis !”, a déclaré le rabbin Menachem Margolin, président de l’Association juive européenne (EJA) dans un nouvel appel au ministre de la Justice et au président de Yad Vashem.

L’Association juive européenne (EJA) a déclaré qu’elle rédigeait une injonction contre une vente aux enchères organisée par la maison de vente israélienne “Pentagon”. Cette maison d’enchères propose au plus offrant des lots comprenant ”un film original en toile d’un employé dans les chambres à gaz du camp de concentration de Dachau à un prix d’ouverture de 500 $” et ”une carte postale d’un juif avec un tampon nazi sur le visage. rare ! !!! à un prix d’ouverture de 50 $”.

“Malgré le choc que nous avons tous ressenti lors de la précédente vente de tampons de tatouage nazis utilisés sur les bras des prisonniers d’Auschwitz, ici encore, à notre grande honte, je suis obligé de m’adresser à vous dans l’urgence et avec un profond sentiment de choc pour vous demander d’agir immédiatement afin d’empêcher une autre vente aux enchères honteuse d’objets nazis par une maison de vente aux enchères israélienne”, a écrit le rabbin Margolin.

Il a ajouté : “A l’Association juive européenne, EJA, nous travaillons résolument et régulièrement, tant dans les pays continentaux qu’avec les institutions européennes, pour interdire le commerce et la vente aux enchères d’objets nazis à des fins lucratives. Nous travaillons en étroite collaboration avec les chefs d’État, les ministres et les parlementaires de haut rang des pays de l’UE pour empêcher la banalisation et la promotion de l’héritage nazi par la mise en vente au plus offrant d’objets aussi méprisables. Cependant, de façon honteuse, il s’avère que dans l’État juif, l’État d’Israël – encore une fois, il y a ceux qui veulent vanter ces objets et les vendre au plus offrant.”

“En réponse à ma précédente lettre, il a été noté que les choses étaient prises en charge, mais malheureusement – vos yeux le voient, au lieu de reculer devant l’écho public négatif, il y a ceux qui y voient une “promotion des ventes”. Il est temps d’agir pour mettre fin à de telles ventes aux enchères en promulguant une législation,” écrit le rabbin Margolin.

Il a conclu en disant que ”nous sommes à votre disposition pour aider à formuler un cadre législatif qui mettra fin à ce phénomène ignoble consistant à faire de l’argent au mépris éhonté de la mémoire de l’Holocauste et de la mémoire de ceux qui ont péri, sans parler des sentiments des survivants.”

 

Share.

About Author

Leave A Reply