Lundi, 14 oct. 2019 - 15 of Tishri, 5780

Une organisation juive européenne réclame des excuses à un journal belge à la suite de la publication d’une chronique antisémite

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

BRUXELLES—Dans un message posté sur Facebook, une organisation juive européenne appelle ses lecteurs à écrire et à demander des excuses au quotidien belge De Morgen, qui a récemment publié un article jugé antisémite rédigé par un chroniqueur invité.

L’écrivain flamand  Dimitri Verhulst a évoqué dans sa chronique ‘’le peuple juif en tant que créatures au nez laid’’. Il a également accusé Israël d’avoir “assassiné” des milliers de Palestiniens, blâmant l’ensemble du peuple juif et ne faisant aucune distinction entre Israël et le peuple juif vivant à l’étranger, ajoutant: “Il n’y a pas de terre promise, il y a une terre volée, des vies volées.

‘’Cette chronique est évidemment antisémite et insultante. Cependant, l’éditeur résiste obstinément à cet article “, déclare la European Jewish Association  (EJA), basée à Bruxelles, sur sa page Facebook, encourageant les lecteurs à écrire au rédacteur en chef du journal pour exiger des excuses à la communauté juive”.

“Nous devons rappeler au journal qu’il existe à l’heure actuelle des références et des stéréotypes que les nazis eux-mêmes utilisent pour décrire le peuple juif. Blâmer collectivement l’ensemble du peuple juif pour des actes répréhensibles, réels ou imaginaires, commis par des individus ou par l’État d’Israël relève de la définition de l’antisémitisme établie par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA)’’, déclare l’EJA.

‘’Il est choquant de constater que cet article n’a pas encore été rétiré et que nous devons souligner à quel point la diabolisation du peuple juif est dangereuse”, ajoute l’organisation qui représente des communautés juives à travers l’Europe.

Le Forum des organisations juives (FJO) à Anvers a annoncé le dépôt d’une plainte pénale contre Dimitri Verhulst. Le groupe, qui représente la communauté juive de la région flamande de Belgique, a qualifié la chronique “d’antisémitisme sans aucun doute”.

Bart Eeckhout, rédacteur en chef de De Morgen, a déclaré dans les colonnes de son journal: ‘’Nous sommes ouverts à tout débat, mais nous valorisons la liberté d’expression. Pour les chroniqueurs, cette liberté doit être aussi large que possible, dans la mesure où les limites du débat civilisé sont respectées. Nous regrettons la plainte légale et considérons comme une tactique pour faire taire toute personne qui pense le contraire’’.

Share.

About Author

Leave A Reply