Mardi, 20 févr. 2018 - 5 of Adar, 5778

Après la loi controversée sur l’Holocauste, la Pologne va-t-elle interdire l’abattage rituel des animaux ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

BRUXELLES – Quelques jours après la signature par le président polonais Andrzej Duda d’une loi interdisant à toute personne d’évoquer la complicité de la Pologne dans l’Holocauste et de qualifier les camps de concentration nazis de “camps de la mort polonais”, le parti au pouvoir “Loi et Justice” (PiS) présente un nouveau projet de loi controversé qui prévoit des restrictions à l’abattage rituel (shechita) des animaux et menace d’envoyer en prison ceux qui violent ces restrictions.

Le gouvernement polonais n’a pas annoncé publiquement les nouvelles restrictions mais l’Association juive européenne (EJA), qui a pris connaissance du texte du projet de loi de 48 pages sur les droits des animaux que le gouvernement cherche à discuter cette semaine,  révèle que les restrictions sont contenues dans les pages 13-14.

Le projet de loi appelle à des restrictions sur l’exportation de la viande casher en provenance de Pologne, ce qui affecterait une très grande partie des communautés juives en Europe, a déclaré EJA, un groupe basé à Bruxelles qui représente les communautés juives à travers l’Europe.

Le projet de loi interdit également l’abattage lorsque les animaux sont «dans un état anormal» (debout), ce qui rend très difficile l’abattage casher en raison de certaines lois de la cacheroute qui interdisent toute pression sur le couteau (pour protéger l’animal) de la douleur inutile) – ce qui n’est pas possible lorsque l’animal est debout, et sa tête est fortement appuyée sur le couteau.

Le rabbin Menachem Margolin, président de l’Association juive européenne, a annoncé que l’EJA va se battre contre ce qu’il qualifie de ‘’loi honteuse’’. Il a également appelé le gouvernement israélien à soulever la question dans toute discussion entre les deux gouvernements.

‘’Les restrictions imposées à l’abattage casher sont en totale contradiction avec le principe de la liberté de religion consacré par l’Union européenne”, a déclaré le rabbin Margolin.

‘’La situation en Pologne est inacceptable. J’appelle le gouvernement polonais à ne pas promulguer cette loi honteuse et à considérer que la confiance du peuple juif dans les dirigeants polonais se détériore rapidement’’.

Il a ajouté: ‘’Je ne veux pas imaginer quelle sera la prochaine étape après la promulgation de la loi sur l’Holocauste et l’introduction de restrictions à l’abattage casher dans le pays’’.

Le parlement polonais, Sjem, avait  déjà interdit l’abattage rituel dans le pays il y a quelques années mais la décision avait alors été annulée par la Cour constitutionnelle, après avoir accepté la pétition de l’EJA parce qu’elle contredit le principe de la liberté de religion.

Share.

About Author

Leave A Reply