Samedi, 28 janv. 2023 - 6 of Shevat, 5783

Netanyahu propose de suspendre les projets d’annexion en échange de la paix avec Riyad, selon un article

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

“Si nous faisons la paix avec l’Arabie saoudite, nous allons effectivement mettre fin au conflit israélo-arabe”, a déclaré Benjamin Netanyahu.

Par JNS

Selon un article publié ce week-end, le Premier ministre israélien désigné Benjamin Netanyahu suspendrait ses projets d’annexion de certaines parties de la Judée et de la Samarie, communément appelées Cisjordanie, en échange de la normalisation des relations avec l’Arabie saoudite.

Des pourparlers sont en cours entre Israël, les États-Unis et l’Arabie saoudite à cette fin, a rapporté le Yediot Aharonot.

Netanyahou a déclaré qu’il espérait accueillir l’Arabie saoudite dans le cercle des pays ayant adhéré aux Accords d’Abraham.

“J’espère instaurer une paix complète et formelle comme nous l’avons fait avec les autres États du Golfe comme Bahreïn et les Émirats arabes unis”, a-t-il déclaré lors d’une interview accordée à Jewish Insider le 23 décembre.

“C’est un objectif très important, car si nous faisons la paix avec l’Arabie saoudite, nous allons effectivement mettre fin au conflit israélo-arabe”, a-t-il ajouté.

Netanyahu a noté que les Saoudiens ont déjà pris des mesures montrant qu’ils sont disposés à une normalisation complète.

“La décision du gouvernement saoudien d’ouvrir l’espace aérien saoudien à Israël a eu lieu avant les accords d’Abraham, cela vous donne un assez bon indice qu’ils ne regardaient pas de travers les accords d’Abraham. Cette décision a été prise en 2018, les accords d’Abraham ont été conclus en 2020”, a-t-il déclaré.

Les Accords ont mis fin à l’idée que la paix avec les Palestiniens devait venir en premier avant qu’une paix régionale plus large avec les États arabes soit possible, a poursuivi M. Netanyahu.

La “puissance économique, technologique, militaire et diplomatique croissante” d’Israël a permis de sortir de la “camisole de force palestinienne”, amenant les pays arabes à considérer Israël comme un allié et un partenaire potentiel plutôt que comme un ennemi, a-t-il déclaré.

 

Share.

About Author

Leave A Reply