Mercredi, 22 mai 2019 - 17 of Iyyar, 5779

Aux États-Unis, les incidents antisémites sont restés à des niveaux presque historiques en 2018, les agressions contre les Juifs ont plus que doublé, selon les données de l’ADL

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

“Alors que le nombre total d’incidents représente une baisse de 5% par rapport aux 1986 incidents signalés en 2017, le nombre d’incidents de l’année dernière est resté à des niveaux presque historiques – 48% de plus que le total en 2016 et 99% de plus qu’en 2015”, selon l’ADL.

NEW YORK— La communauté juive américaine a connu des niveaux d’antisémitisme quasi historiques en 2018, notamment un doublement des agressions antisémites et la plus meurtrière attaque contre la communauté juive de l’histoire américaine, selon de nouvelles données publiées par l’Anti-diffamation Ligue (ADL).

L’audit annuel des incidents antisémites réalisé par l’ADL a enregistré un total de 1879 attaques contre des Juifs et des institutions juives à travers le pays en 2018, la troisième année la plus élevée jamais enregistrée depuis le début du suivi de ces données par l’organisation juive dans les années 1970.

La présentation de l’audit a eu lieu quelques jours après la fusillade dans une synagogue de Chabad à Poway, en Californie, où une femme a été tuée et trois autres personnes blessées.

Au cours d’une année marquée par la fusillade par un suprémaciste blanc dans une synagogue de Pittsburgh, qui a tué 11 personnes et ponctuée par une montée en flèche de la propagande suprémaciste à l’échelle nationale, l’audit d’ADL a identifié 59 personnes victimes d’agressions antisémites en 2018, contre 21 en 2017.

“Alors que le nombre total d’incidents représente une baisse de 5% par rapport aux 1986 incidents signalés en 2017, le nombre d’incidents de l’année dernière est resté à des niveaux presque historiques – 48% de plus que le total en 2016 et 99% de plus qu’en 2015”, selon l’ADL.

“Nous avons travaillé dur pour lutter contre l’antisémitisme et avons réussi à améliorer les lois sur les crimes motivés par la haine. Pourtant, nous continuons à être confrontés à un nombre alarmant d’actes antisémites”, a déclaré Jonathan Greenblatt, CEO de l’ADL.

‘’Nous avons malheureusement vu cette tendance se poursuivre jusqu’en 2019 avec les tirs tragiques de la synagogue Chabad à Poway. Il est clair que nous devons rester vigilants pour lutter contre la menace d’un antisémitisme violent et la dénoncer sous toutes ses formes, quelle que soit sa source et quelle que soit l’affiliation politique de ses partisans’’, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à New York.

Share.

About Author

Leave A Reply