Vendredi, 6 déc. 2019 - 8 of Kislev, 5780

Bernard-Henri Lévy à la session spéciale de l’ONU sur l’antisémitisme dénonce le ‘délire de l’antisionisme’:

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

NEW YORK (EJP)—‘’Si vous m’avez invité ce n’est pas pour chanter l’honneur et la grandeur de l’humanité – mais c’est pour pleurer, hélas, les progrès de cette inhumanité radicale, de cette bassesse, qui s’appelle l’antisémitisme’’, a déclaré le philosophe et écrivain Bernard-Henri Lévy à New York devant la première session de l’assemblée générale de l’ONU consacrée à la montée de l’antisémitisme dans le monde.

À l’invitation du secrétaire général d l’ONU, Ban Ki-moon, Bernard-Henri Lévy a prononcé l’allocution d’ouverture, deux semaines après les attaques terroristes de Paris.

Il a exhorté l’ONU à reconnaître la véritable nature du nouvel antisémitisme afin de mieux le combattre, dénonçant le délire de l’antisionisme.

‘’Il n’est pas que la politique de tel ou tel Etat, je veux évidemment parler de l’Etat d’Israël, produise cet antisémitisme comme la nuée l’orage. J’ai connu des capitales, en Europe, où la destruction des juifs a été quasi totale et où l’antisémitisme est pourtant maximal. J’en ai connu d’autres, plus lointaines, où il n’y a jamais eu de juifs du tout et où le nom juif est pourtant synonyme de celui du Diable. Et j’affirme ici qu’Israël serait-il exemplaire, serait-il la patrie d’un peuple d’anges, reconnaîtrait-il au peuple palestinien l’Etat auquel il a droit, que la plus ancienne des haines ne baisserait, malheureusement, pas d’un ton.’’

Il a rappelé qu’’’à Bruxelles l’on s’en est pris, il y a quelques mois, à la mémoire juive et à ses gardiens,’’ en attaquant le Musée juif de Belgique.

‘’A Paris où l’on a réentendu l’infâme cri de « Mort aux Juifs » et où, il y a quelques jours, l’on a tué des dessinateurs parce qu’ils dessinaient, des policiers parce qu’ils faisaient la police et des juifs parce qu’ils faisaient leurs courses et qu’ils étaient juste juifs.’’

Trente-sept pays, dont les États-Unis, le Canada, l’Australie et l’ensemble des pays membres de l’Union Européenne sont à l’origine de la convocation de la session exceptionnelle de l’ONU.

Le principe et la date de cette manifestation avaient été décidés avant les tragédies qui ont endeuillé récemment la France.

Ron Prosor, ambassadeur d’Israël aux Nations unies, s’est félicité de cette initiative de la communauté internationale.

‘’C’est significatif que de nombreux pays aient établi un partenariat avec Israël pour soulever cette question de l’antisémitisme, qui est à l’ordre du jour au sein de l’ONU. Nous avons beaucoup de travail à faire avant de voir cette question d’actualité reléguée dans les livres d’Histoire’’.

Share.

About Author

Leave A Reply