Mardi, 20 avril 2021 - 8 of Iyyar, 5781

En 2019,les Juifs ont été le groupe le plus visé par les crimes de haine aux Etats-Unis selon le FBI

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les Juifs ont été l’an dernier le groupe démographique le plus ciblé pour les crimes de haine aux Etats-Unis, selon un rapport du FBI.

Sur les 1650 crimes haineux à motivation religieuse signalés aux États-Unis, 63%, soit près de 995, étaient anti-juifs, soit une augmentation de 2,5 points de pourcentage par rapport à 2018, selon le rapport.

Le rapport annuel du FBI sur les statistiques des crimes haineux (HCSA) a révélé que 2019 a été l’année la plus meurtrière jamais enregistrée avec 51 meurtres de crimes haineux – une augmentation de 113% par rapport au précédent record de 24 établi en 2018.

Le nombre total d’incidents de crimes haineux est passé à 7.314, ce qui représente la quatrième augmentation au cours des cinq dernières années. Après avoir diminué en 2018, les crimes haineux fondés sur la religion ont augmenté de 7%, avec 63% du nombre total de crimes haineux fondés sur la religion signalés dirigés contre des juifs et des institutions juives. Une augmentation de 14% des crimes haineux anti-juifs, de 835 en 2018 à 953 en 2019.

L’année dernière a vu de nombreuses attaques antisémites contre des Juifs et des institutions juives.

L’Anti-Defamation League (ADL) a appelé le Congrès et les forces de l’ordre à travers les États-Unis à améliorer la collecte de données et le signalement des crimes haineux.

‘’Lorsqu’un individu est ciblé par un crime de haine, cela fait du tort à toute la communauté – c’est pourquoi les gens se sentent vulnérables et effrayés’’, a déclaré Jonathan Greenblatt, CEO de l’ADL ; ‘’Nous exhortons le Congrès à adopter immédiatement la loi Jabara-Heyer NO HATE Act pour améliorer la formation, la prévention, le signalement et les meilleures pratiques concernant les crimes de haine’’.

Share.

About Author

Leave A Reply