Dimanche, 15 déc. 2019 - 17 of Kislev, 5780

Monsieur Sassoli, ne permettez pas à des terroristes d’utiliser le parlement européen comme plate-forme contre Israël

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

En 2017, un membre d’un groupe terroriste désigné comme tel par l’Union européenne s’exprimait devant le Parlement européen à Bruxelles. Et pas n’importe quel terroriste : Leila Khaled, pirate de l’air et membre du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).

Un incident qui avait provoqué de vifs remous au sein de l’Assemblée européenne. A un point tel que l’ancien président du Parlement européen, l’Italien Antonio Tajani, avait  déclaré qu’il œuvrerait ‘’pour empêcher systématiquement l’accès du Parlement européen à tous les individus liés au terrorisme’’.

On pensait que cet épisode servirait de leçon !

Mais rebelotte au sein du Parlement nouvellement élu : le 10 juillet dernier, Khaled Barakat, membre du FPLP, et un de ses acolytes, prenait la parole devant le Parlement européen à l’invitation de l’eurodéputé communiste espagnol Manuel Pineda.

Barakat est actif au sein de Samidoun, une organisation anti-israélienne qui promeut le boycott de l’État juif. C’est d’ailleurs ce que Barakat est venu faire à Bruxelles : défendre le BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions contre Israël). Devant le Parlement européen ! Alors même que depuis des années on entend régulièrement les autorités européennes répéter à l’envi que l’UE est opposé au boycott de l’Etat d’Israël….

Il faut aussi savoir que le parlementaire européen espagnol à l’origine de l’invitation de Barakat, Manuel Pineda, membre du groupe de la Gauche européenne,  est connu sur Facebook sous le nom de ‘’Manu Abu Carlos’’. Il est un activiste du BDS qui se présente sur le réseau social en combattant des brigades du matyr Abu Ali Mustapha, le bras armé du FPLP, lance-roquettes et fusil-mitrailleur au poing. Pineda est aussi un membre du groupe Unadikum qui soutient la résistance armée contre Israël.

Mohammed Khatib, coordinateur européen de Samidoun, qui s’était joint à Barakat. Barakat le 10 juillet dernier figuraient en bonne place dans le rapport de février dernier du ministère israélien des Affaires stratégiques, intitulé ‘’Terrorists in Suits’’ (terroristes en costumes), révélant les liens étroits unissant le mouvement BDS et les groupes terroristes Hamas et FPLP.

Manuel Pineda, le parlementaire européen espagnol à l’origine de l’invitation de Barakat,  membre du groupe de la Gauche européenne, est connu sur Facebook sous le nom de ‘’Manu Abu Carlos’’. Il est un activiste du BDS qui se présente sur le réseau social en combattant des brigades du matyr Abu Ali Mustapha, le bras armé du FPLP, lance-roquettes et fusil-mitrailleur au poing.

Comble d’ironie, le nouveau président du Parlement européen, David Sassoli, qui est aussi italien, a fait de la lutte contre le terrorisme le sujet de son premier acte public.’’Nous devons rendre hommage aux victimes dans la capitale de l’Europe. Nous devons commémorer les citoyens européens victimes de ces attaques. C’est un hommage à toutes les victimes du terrorisme. Je voulais commencer mes fonctions de président avec cet acte symbolique’’, déclarait-il lors d’une cérémonie à la station de mmétro Maalbeek de Bruxelles où un attentat avait causé la mort de seize personnes en mars 2016.

Monsieur Sassoli, la communauté juive européenne et Israël attendent des explications et des mesures pour que votre parlement cesse d’être une plate-forme pour terroristes….

 

Share.

About Author

Leave A Reply