Mardi, 11 août 2020 - 21 of Av, 5780

Natan Sharansky dénonce la propagande antisémite affirmant que les Juifs sont responsables du coronavirus

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’activiste des droits de l’homme et ancien homme politique israélien Natan Sharansky a condamné la  récente propagande antisémite évidente en Turquie, en Iran, en Jordanie et ailleurs, accusant à tort les Juifs de propager le coronavirus, affirmant que ce n’est qu’un exemple de plus récent de la campagne de délégitimation émanant du Moyen-Orient.’’

Cette campagne a notamment été lancée en Turquie, Iran et Jordanie.

‘’L’idée que les Juifs sont derrière le virus, que les Juifs veulent détruire les marchés, gagner de l’argent ou qu’Israël est derrière cela – Il n’y a rien de nouveau là-dedans. Nous l’avons vu pendant la peste noire au Moyen Âge. Il y avait une large conviction que les Juifs étaient responsables. La différence entre hier et aujourd’hui est qu’aujourd’hui l’État d’Israël est fort, nous combattons l’antisémitisme et nous le vaincrons’’, a déclaré Sharansky, qui a dirigé l’Agence juive jusqu’en 2018,  lors d’une cérémonie de remise des prix organisée en ligne par le Mouvement de lutte contre l’antisémitisme (CAM).

Sharansky et l’envoyé spécial des Etats-Unis dans la lutte contre l’antisémitisme Elan Carr ont discuté des efforts antisémites visant à utiliser le coronavirus pour propager la haine anti-juive. Environ 30 000 personnes ont regardé l’événement en ligne, y compris ceux en quarantaine dans le monde en raison du coronavirus, après l’annulation de l’événement qui devait avoir lieu au Musée national d’histoire juive américaine de Philadelphie, en raison de la crise sanitaire.

Sacha Roytman-Dratwa, directeur du Mouvement de lutte contre l’antisémitisme, a déclaré: ‘’La propagation du coronavirus est également un terrain fertile pour la propagation de l’antisémitisme. Nous avons vu un certain nombre de déclarations antisémites de responsables iraniens mais aussi en Europe, aux États-Unis et au Moyen-Orient. À la lumière de la montée de l’antisémitisme, nous exhortons les gouvernements à prendre des mesures fermes contre la haine des Juifs et pour que les communautés juives en soient conscientes’’.

Alors que le nombre de cas confirmés de coronavirus ne fait qu’augmenter dans le monde, la Ligue Anti-Diffamation (ADL) a noté que les extrémistes continuent d’utiliser le virus pour faire avancer leur sectarisme et leur antisémitisme, tout en promouvant les théories du complot’ sur Internet et d’autres plateformes’’.

“La théorie du complot la plus populaire est que les Juifs utilisent ce virus comme moyen de faire du profit”, a déclaré Alex Friedfeld, chercheur à l’ADL. “Ils disent que les Juifs l’ont fabriqué et vont profiter de l’effondrement des marchés par le biais de délits d’initiés’’.

Les extrémistes s’appuient principalement sur les plates-formes de médias sociaux marginales pour diffuser leurs opinions, mais à mesure que le virus se propage, il est devenu plus facile de trouver des théories xénophobes, antisémites et de complot sur les médias sociaux grand public’’, a déclaré l’ADL.

Les théories du complot ont également fait leur chemin à la télévision, avec une personne à la télévision turque affirmant que “les juifs, les sionistes ont organisé et conçu le nouveau coronavirus comme arme biologique tout comme la grippe aviaire” pour “concevoir le monde et s’emparer des pays et de leur population’’.

Share.

About Author

Leave A Reply