Mercredi, 28 juil. 2021 - 19 of Av, 5781

Presse israélienne: Netnayahou et le chef du Mossad se rendent en Arabie Saoudite pour y rencontrer Mohammed bin Salman

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Par Ariel Kahana et Daniel Siryoti, Israel Hayom via JNS, avec EJP

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a effectué dimanche un voyage inopiné à Neom, en Arabie saoudite, pour rencontrer le prince héritier saoudien Mohammad Bin Salman et le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, a confirmé un haut responsable au quotidien Israel Hayom. Le responsable a ajouté que Yossi Cohen, le chef du Mossad, était également présent à la réunion.

La réunion aurait été organisée par le représentant spécial des États-Unis pour l’Iran Elliott Abrams.

Le plan était de divulguer certains des détails de la réunion pendant plusieurs heures, mais une fois que les médias israéliens ont rapporté que Netanyahu avait brusquement annulé une réunion du cabinet prévue, ainsi que des images de la trajectoire de vol présumée de l’avion qui l’a conduit lui et Cohen à Neom , l’information a été rendue publique dans son intégralité.

Mais lundi, le ministre des Affaires étrangères de l’Arabie saoudite, le prince Faisal bin Farhan, a démenti les informations des médias israéliens.

”J’ai reçu et fait mes adieux au secrétaire d’État Pompeo à l’aéroport de NEOM et j’ai assisté à sa rencontre avec le prince héritier. Il n’y avait pas d’Israéliens présents”, a déclaré le ministre à la châine Al Arabiya.

Plus tôt lundi, le site Internet des renseignements israéliens Intellitimes a rapporté qu’un avion avait quitté Israël dimanche après-midi pour Neom, en Arabie saoudite, où il est resté sur le tarmac pendant plusieurs heures avant de rentrer chez lui. Bien qu’il ne soit pas israélien, l’avion avait à un moment donné été désigné pour transporter Netanyahou à la cérémonie de signature des accords d’Abraham avec les Émirats arabes unis et Bahreïn à Washington en septembre.

Le président américain Donald Trump et Netanyahu ont déclaré ces dernières semaines que d’autres États arabes souhaitaient signer des accords avec Israël. Dimanche, Pompeo a déclaré que d’autres États arabes pourraient rejoindre les accords d’Abraham. L’Arabie saoudite pour sa part a déclaré qu’elle ne conclurait un accord avec Israël qu’une fois que Jérusalem aurait signé un accord avec les Palestiniens.

Shimon Yaish a contribué à cet article.

Share.

About Author

Leave A Reply