Jeudi, 28 oct. 2021 - 22 of Heshvan, 5782

Attaques antisémites contre une candidate Miss France : deux mois de prison avec sursis requis

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Quatre hommes et quatre femmes sont jugés devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir publié des tweets antisémites à l’encontre d’April Benayoum, première dauphine du concours de beauté Miss France 2021.

Des peines de deux mois de prison avec sursis ont été requises la semaine dernière contre les huit prévenus, âgés de 20 à 58 ans, jugés devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir posté des tweets antisémites visant April Benayoum.

En décembre 2020, lors du concours Miss France diffusé sur TF1, Benayoum avait expliqué que son goût pour la géographie était peut-être dû à ses origines. Sa mère est serbo-croate, son père israélo-italien, Cela m’a donné une passion pour la géographie et le discernement des autres cultures”, avait déclaré Benayoum sans se douter que cela déclencherait un flot de messages haineux à son encontre sur Twitter.

Des internautes ont écrit : “Hitler a oublié de vous exterminer, Mlle Provence”, “Tonton Hitler a oublié de vous exterminer”, “Mlle Provence a un lien avec Israël. Débarrassez-vous d’elle.” “Je vote contre le juif. Mlle Provence est israélienne cette salope (…) je boycotte Israël”, disaient les tweets incriminés.

“Chacun des tweets des prévenus sont pour moi l’expression d’un minimum de mépris ou d’une invective contre une personne en raison de son origine”, a estimé le procureur.

Les huit prévenus sont jugés pour “injures publiques commises à raison de l’origine, de l’ethnie, de la race ou de la religion”.
Ils risquaient un an de prison et 45 000 euros d’amende.

Lors de l’audience, ils ont tous reconnu avoir écrit des mots offensants mais aucun n’a reconnu la nature antisémite des messages postés.

Certains ont concédé qu’ils avaient agi au nom de la cause palestinienne. Leurs avocats ont dénoncé “la pression politique” entourant ce procès, alors que plusieurs membres du gouvernement avaient exprimé leur indignation au moment des faits.”

April Benayoun a déclaré vouloir profiter de ce procès pour faire évoluer les idées fausses sur Israël.

La décision du tribunal a été fixée au 3 novembre.

Share.

About Author

Leave A Reply