Samedi, 28 janv. 2023 - 6 of Shevat, 5783

Le gouvernement allemand présente sa stratégie de lutte contre l’antisémitisme et de promotion de la vie juive

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La lutte contre l’antisémitisme dans la société dans son ensemble est plus urgente que jamais au vu des développements actuels. Les statistiques de la police et les données des lignes d’assistance de la société civile ont montré une augmentation des incidents et des crimes antisémites.

En adoptant cette stratégie, l’Allemagne met en œuvre un engagement qu’elle a pris avec les autres États membres de l’UE.

En 2021, la police allemande a enregistré 3 027 crimes antisémites dans tout le pays, soit près de 700 de plus que l’année précédente.

Le gouvernement allemand a adopté sa première stratégie nationale contre l’antisémitisme et pour la promotion de la vie juive.

Son objectif est de renforcer les Juifs en Allemagne et de rendre plus visibles les réalités de leur vie. Elle doit contribuer à montrer et à communiquer le présent et l’histoire juifs dans leur diversité et leur complexité.

La stratégie a été présentée cette semaine à Berlin par Felix Klein, commissaire du gouvernement fédéral pour la vie juive en Allemagne et la lutte contre l’antisémitisme, en compagnie de Katharina von Schnurbein, coordinatrice de la Commission européenne pour la lutte contre l’antisémitisme.

”Prévenir et combattre l’antisémitisme est la tâche de la société dans son ensemble. C’est pourquoi la stratégie s’adresse autant aux acteurs de l’Etat qu’à ceux de la société civile. Elle peut et doit être utilisée par tous les niveaux politiques et sociaux. Les Juifs doivent être sûrs du soutien du gouvernement fédéral et de la population”, a déclaré M. Klein.

“Je suis très heureux qu’avec la stratégie nationale, nous présentions aujourd’hui un moyen de lutte contre l’antisémitisme applicable à grande échelle. Elle sert à examiner et à adapter les mesures et les programmes en cours. Elle peut être utilisée pour déterminer ce qui manque afin de créer des conditions optimales pour prévenir et combattre la haine des Juifs et pour inclure et soutenir les Juifs de la meilleure façon possible”, a-t-il ajouté.

La lutte contre l’antisémitisme dans la société dans son ensemble est plus urgente que jamais au vu des développements actuels. Les statistiques de la police et les données des lignes d’assistance de la société civile ont montré une augmentation des incidents et des crimes antisémites. En 2021, la police a enregistré 3 027 crimes antisémites dans tout le pays, soit près de 700 de plus que l’année précédente.

La haine et l’incitation sur Internet prennent des dimensions de plus en plus importantes et les actes de violence sont restés à un niveau élevé au cours du 3ème trimestre de cette année. Il y a tout juste quinze jours, trois nouvelles attaques contre des lieux juifs ont été signalées, contre la maison d’un rabbin, contre la nouvelle synagogue d’Essen et contre la synagogue de Berlin-Schöneberg.

Katharina von Schnurbein a déclaré : “L’Europe ne peut prospérer que si la vie juive en Europe prospère. Avec sa stratégie européenne, la Commission européenne s’engage pour un avenir sans antisémitisme. Les Juifs doivent pouvoir vivre en Europe en harmonie avec leurs traditions religieuses et culturelles, sans crainte pour leur sécurité. Cela nécessite une action résolue des gouvernements à tous les niveaux et un engagement de la société dans son ensemble contre toutes les formes d’antisémitisme.”

”L’Allemagne a un rôle clé à jouer dans ce domaine. La stratégie allemande conduira à une meilleure reconnaissance de l’action contre l’antisémitisme dans le pays et donnera également des impulsions importantes au niveau international”, a-t-elle ajouté.

Tous les ministères fédéraux ainsi que plus de quarante organisations de la société civile juives et non-juives ont été impliqués dans cette stratégie. Avec son modèle innovant composé de cinq champs d’action et de trois dimensions transversales, la stratégie vise une applicabilité concrète. En tant que stratégie nationale, elle ne contient pas seulement des objectifs pour le gouvernement fédéral, mais aussi des objectifs généraux pour ceux qui veulent travailler avec elle. Elle contient des exemples de meilleures pratiques de la part du gouvernement fédéral et des gouvernements des États fédérés.

En adoptant cette stratégie, l’Allemagne met en œuvre un engagement qu’elle a pris avec les autres États membres de l’UE. L’année dernière, lorsqu’elle a présenté sa stratégie européenne de lutte contre l’antisémitisme et de promotion de la vie juive, la Commission européenne a demandé aux États membres de présenter des stratégies nationales de lutte contre l’antisémitisme avant la fin de cette année.

 

Share.

About Author

Leave A Reply